Publicité

Cinéma : Mustang, une soif de liberté

Culture
Güneş Nezihe Şensoy
Cinq jeunes comédiennes charismatiques. Photo : Efflorescence culturelle

Samedi soir (16 avril), Station Vu présentera Mustang, dernier long-métrage de Deniz Gamze Ergüven. Précédé d’une réputation élogieuse, acquise au dernier Festival de Cannes lors de la 47e Quinzaine des Réalisateurs, Mustang a été rapidement plébiscité. Auréolé du Prix Label Europa Cinéma, ce premier long-métrage de la réalisatrice franco-turque était l’un des cinq finalistes dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère aux Oscars.

Une vibrante incursion dans le village d’Inebolu, situé au nord de la Turquie, nous est offerte. Campé sur les rives de la mer Noire, à 600 kilomètres d’Istanbul, le récit évoque le sort réservé aux femmes musulmanes dans un milieu ultraconservateur. Truffé d’anecdotes vraies, Mustang relate le parcours de cinq sœurs au caractère bien trempé dont les désirs de liberté se heurtent au conservatisme traditionnel.

Rumeurs, punitions et affrontements

L’histoire met en scène Sonay (Illayda Akdoğan), Selma (Tuğba Sunguroğlu), Ece (Elit Işcan), Nur (Doğa Zeynep Doğuşlu) ainsi que Lale (Güneş Nezihe Şensoy), benjamine d’une fratrie de cinq enfants. Dans cette société patriarcale, les orphelines sont animées par un désir d’émancipation.

Un jeu innocent perçu comme scandaleux va profondément bouleverser la vie des héroïnes. Soudain, pour éviter le déshonneur, leur grand-mère (Nihal Koldaş) et leur oncle Erol (Ayberk Pekcan) adoptent des mesures radicales. Désormais assignées à résidence, les filles multiplient les moyens pour braver les interdits toujours plus nombreux. Elles voient leur quotidien se transformer sous leurs yeux : barreaux aux fenêtres, cours de cuisine et de couture, biens confisqués, mariages forcés, etc. N’étant pas disposée à demeurer les bras croisés, Lale cherche désespérément des échappatoires.

Mustang, un film maîtrisé, prometteur et d’une cruelle réalité

À travers la voix hors champ de la cadette Lale (Güneş Nezihe Şensoy), de nombreux thèmes sont portés par la cinéaste : condition féminine, volonté d’émancipation, liberté, mariage forcé, mentalité rétrograde et société patriarcale. Mustang repose avant tout sur la mise en scène maîtrisée, le talent des interprètes, les dialogues francs, les émotions véritables, les moments hilarants et l’excellente musique du compositeur australien Warren Ellis.

Difficile de ne pas tomber sous le charme de ces jeunes comédiennes!

La bande-annonce

Le film Mustang sera présenté en version originale turque avec des sous-titres français.

Vos commentaires
loading...