Publicité

Cinéma : Un paradis pour tous, le b.a.-ba de l’évitement fiscal

Culture
Stéphane Crête
Grand comédien caméléon, Stéphane Crête. Photo : www.filmsquebec.com

Jeudi en après-midi et en soirée (7 avril), Station Vu présentera Un paradis pour tous, dernier film du réalisateur Robert Morin. Son seizième long-métrage explique aux spectateurs les rouages du système économique et politique pour échapper au fisc.

Comédie satirique et irrévérencieuse, Un paradis pour tous, traite de façon délicieusement absurde d’un sujet – l’évitement fiscal – on ne peut plus actuel.

Leçons 101

De son vrai nom Jean-Guy Simard (Stéphane Crête), Buster, fonctionnaire zélé, est démis de son poste pour avoir tenté de coincer un richissime entrepreneur. Dégoûté profondément par l’inaction de ses supérieurs, l’ancien employé, décidé à se venger, réalise des vidéos éducatives. Celles-ci dévoilent au public des stratégies efficaces et fructueuses pour épargner de l’argent comme les gens très fortunés.

L’expert comptable propage ainsi l’idée qu’on peut éviter de payer des impôts, moyennant certaines mesures légales. Buster nous informe sur les trois principales étapes : l’utilisation d’habiles subterfuges avec les REER (régime enregistré d’épargne-retraite), le versement sur un compte bancaire suisse et les fonds détournés vers des paradis fiscaux (Bermudes).

Un improvisateur redoutable

Caricatures burlesques, humour irrévérencieux, fausses scènes de poursuite et conseils avisés soutiennent la production.

Comédien caméléon, Stéphane Crête compose une galerie de personnages grotesques. Il prend un plaisir évident à incarner quelque 20 rôles : homme d’affaires, femme amoureuse, secrétaire, hôtesse de l’air, courtier immobilier, bandit, etc.

Pour ceux que ce sujet intéresse, ce film audacieux apportera un divertissement garanti!

La bande-annonce

Vos commentaires
loading...