Publicité

MHM fait le bilan de son programme d’Inspectorat

Immobilier
Les élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ont fait le bilan du programme d'Inspectorat le 14 avril dernier. De gauche à droite: Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochegala, Laurence Lavigne-Lalonde, conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe, le maire Réal Ménard, Karine Boivin Roy, conseillère de Louis-Riel et Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville. (photo: Arrondissement MHM)
Les élus de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve ont fait le bilan du programme d’Inspectorat le 14 avril dernier. De gauche à droite: Éric Alan Caldwell, conseiller d’Hochegala, Laurence Lavigne-Lalonde, conseillère de Maisonneuve-Longue-Pointe, le maire Réal Ménard, Karine Boivin Roy, conseillère de Louis-Riel et Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville. (photo: Arrondissement MHM)

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve aura inspecté jusqu’à maintenant 150 bâtiments dans Mercier-Est grâce à son programme d’Inspectorat, mis sur pied en 2010.

L’heure était d’ailleurs au bilan la semaine dernière, alors que les élus de l’arrondissement présentaient les résultats des cinq premières phases du projet, lors d’une conférence de presse. Le but du programme est d’inspecter différents immeubles de MHM sur le plan de l’entretien, de la salubrité et de la sécurité, dont l’année de construction précède 1990.

« Lors de ces cinq phases d’Inspectorat, nous avons inspecté plus de 1169 bâtiments et environ 1500 logements. De ce nombre, 430 avis de non-conformité ont été envoyés. Les travaux de correction ont été effectués dans 81 % des cas. Avec le bilan de ces cinq phases, nous pouvons affirmer que dans la presque totalité des cas, les propriétaires collaborent avec nous et procèdent aux réparations. Grâce à ce projet, nous avons rendu plus sécuritaires les bâtiments résidentiels, stimulé leur entretien et amélioré la salubrité des logements », a tenu à souligner le maire Réal Ménard.

Les cinq phases correspondent à différents secteurs dans l’arrondissement : les phases I à III, réalisées d’octobre 2010 à janvier 2014, étaient situées dans Hochelaga-Maisonneuve; la phase IV, réalisée de novembre 2014 à l’automne 2015, était située dans Mercier-Est; la phase V, toujours en cours depuis mai dernier, est située précisément sur la rue Ontario Est, entre les rues Moreau et Viau.

42 cas de non-conformité dans Mercier-Est

Un balcon où le danger était clairement visible... (photo: Arrondissement MHM)

Un exemple de balcon où le danger était clairement visible… (photo: Arrondissement MHM)

Le secteur visé dans Mercier-Est était précisément situé autour de la rue Liébert, entre l’avenue Dubuisson et la rue Notre-Dame.

« L’inspection de 150 bâtiments datant des années soixante a permis de déceler 42 cas de non-conformité, soit 28 %. À la suite de l’envoi d’un avis, les réparations ont été complétées dans 79 % des cas. C’est donc un gain appréciable pour la valeur des bâtiments et la sécurité des locataires du quartier de Mercier-Est », a déclaré Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville.

De manière générale, les cas de non-conformité pouvaient être associés à des balcons dangereux, des escaliers en mauvais état, des issues encombrées, un manque de ventilation dans la salle de bain, des cas de moisissures ou d’infestation de punaises de lit.

Vos commentaires
loading...