Publicité

Une 23e programmation haute en couleur pour l’École et les arts

Culture
Le spectacle de cirque Dans le noir, les yeux s'ouvrent, sera présenté aux élèves des écoles participantes au programme l'École et les arts. (photo: courtoisie)
Le spectacle de cirque Dans le noir, les yeux s’ouvrent, sera présenté aux élèves des écoles participantes au programme l’École et les arts. (photo: courtoisie)

L’école et les arts a levé le rideau sur sa 23e programmation, avec des spectacles qui en mettront plein la vue aux élèves des écoles du quartier et des établissements scolaires participants.

Pour la saison 2016-2017, six productions brûleront les planches de la Maison de la culture Mercier : du théâtre, mais aussi de la danse contemporaine et du cirque. « Chaque année, nous essayons de mettre au menu des spectacles diversifiés, qui montrent différents aspects des arts de la scène », explique Julie Beaudoin, coordonnatrice générale de L’école et les arts.

Ainsi, en plus d’une version théâtrale du classique Anne… la maison aux pignons verts, les enfants pourront aussi découvrir l’adresse des acrobates de la compagnie de création de cirque Nuages en pantalon, mise en vedette dans la pièce Dans le noir, les yeux s’ouvrent, ou encore de la troupe de danse urbaine et contemporaine Destins croisés, dans Lien(s).

Ces spectacles ne s’adressent pas directement aux citoyens, mais plutôt aux écoles primaires qui peuvent y inscrire leurs élèves à moindre coût. Les spectacles deviennent donc partie prenante du programme scolaire. Organisation des horaires et du transport, cahiers pédagogiques présentant les spectacles, « nous leur offrons un service clé en main », ajoute Julie Beaudoin. L’organisme offre même de courtes visites en classe pour présenter les œuvres.

Des racines culturelles dans l’Est

L’école et les arts est né en 1994 à l’initiative du directeur de l’école Sainte-Louise-de-Marillac et de l’agent culturel de la Maison de la culture Mercier de l’époque, rappelle la coordonnatrice. L’objectif était alors de mettre à profit les installations de la Maison de culture, qui disposait d’un auditorium de 400 places permettant d’accueillir des productions de niveau professionnel, pour les élèves du quartier. C’était aussi l’occasion de mettre les enfants en contact avec différentes formes d’art.

« Dès qu’on allume une étincelle dans l’œil d’un enfant qui s’exclame qu’il a aimé ce qu’il a vu, c’est mission accomplie », illustre Julie Beaudoin. De plus, c’est une bonne façon de faire connaître ce lieu culturel du quartier et de développer le réflexe d’y retourner avec leurs parents, en dehors des heures de classe, ajoute-t-elle.

Si au départ le programme ne s’adressait qu’à une poignée d’écoles de Mercier-Est, L’école et les arts a fait des petits. Aujourd’hui ce sont 36 établissements scolaires de la Commission scolaire de Montréal, concentrés dans l’est de l’île, qui profitent de cette programmation. L’organisme sans but lucratif offre aussi entre 400 et 500 activités par année, comme de la médiation culturelle et des spectacles pour les tout-petits, via les CPE. Une programmation qui permet de rejoindre plus de 26 000 élèves par saison, ce qui totalise 477 000 spectateurs depuis sa fondation.

Les écoles intéressées par la programmation 2016-2017 de L’école et les arts doivent s’inscrire avant le 9 juin 2016.

À lire également: Partager son trésor de famille

Vos commentaires
loading...