Publicité

Des travaux majeurs au pont tunnel LH Lafontaine, rêve ou cauchemar autoroutier

Environnement, Transport
(photo: Daniel Chartier)
(photo: Daniel Chartier)

Un énorme chantier routier débute aux abords du pont tunnel LH Lafontaine, une intervention facilitant l’entrée et la sortie du port de Montréal. Trois années de chaos routier sur l’autoroute 25 et la voie rapide Souligny.

À la fin de chaque année, un rigoureux processus de reddition de comptes doit être mené par des experts indépendants. Les 55 millions de dollars dépensés atteignent-ils les objectifs économiques et environnementaux ciblés? Dès l’automne 2016, on pourra comptabiliser les économies réelles en temps et en argent pour les 1900 camions quittant l’autoroute en direction du Port. Sauvera-t-on treize minutes?

De l’autre côté de la balance se trouveront les retards causés par les modifications à l’autoroute 25 et à la voie rapide Souligny pour 55 000 véhicules dont 7600 ++ camions, entrant chaque jour dans le pont tunnel. Est-ce que les interminables files de camions attendant pour entrer au port bloqueront la voie rapide Souligny? Occasionnellement ou régulièrement? Est-ce que les modifications projetées transformeront systématiquement la voie rapide Souligny en stationnement, au grand plaisir de ceux qui hurlaient jadis contre sa création?

À Noël, le bilan comparatif des gains/pertes, en temps et en argent, permettra de savoir si le conte de fées annoncé s’est transformé en citrouille autoroutière. Si les mirobolants avantages économiques et environnementaux annoncés oublient leur rendez-vous en 2016, les étapes suivantes devront être scrutées avec une loupe soigneusement cachée jusqu’à présent.

– Daniel Chartier
Architecte paysagiste

(NDLR: Le Journal de Mercier-Est se réserve le droit de publier ou non les lettres qui lui sont adressées.)

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...