Publicité

Dessine-moi un quartier

Environnement, Vie de quartier
Sur la photo: Des murales, comme celle qu’on voit ici au parc Carlos-d’Alcantara, pourraient voir le jour dans certaines zones d’intervention ciblées. (photo: Stéphane Desjardins)
Sur la photo: Des murales, comme celle qu’on voit ici au parc Carlos-d’Alcantara, pourraient voir le jour dans certaines zones d’intervention ciblées. (photo: Stéphane Desjardins)

Les citoyens sont invités, le dimanche 8 mai prochain, à découvrir le potentiel Parcours vert des arts Anjou-Mercier-Est. Une promenade à pieds qui permettra d’en savoir plus sur cette initiative citoyenne d’embellissement des lieux publics entre le métro Honoré-Beaugrand et l’école Chénier.

Salomé Élibert a constaté, au cours des dernières années, une dégradation du corridor qui relie Anjou et le métro Honoré-Beaugrand, au confluent des deux arrondissements. « Plusieurs lieux sont sales et manquent de vitalité, de dynamiste », observe cette citoyenne d’Anjou. Plutôt que de fermer les yeux, elle s’est mise à rêver d’un parcours tout en art et en plantes.

C’est ainsi qu’est née l’idée du Parcours vert des arts, qui en est encore à ses balbutiements. L’heure est donc à imaginer les différentes façons d’embellir ces lieux pour en faire un véritable musée à ciel ouvert. « Ce pourrait être tout aussi bien des murales, que de la plantation d’arbres, des sculptures, une ruelle verte ou des interventions de design urbain », explique-t-elle. Une façon également de contrer les îlots de chaleur urbains, en ajoutant une touche de vert dans ce secteur, tout en redonnant envie aux citoyens de marcher leur quartier.

La ballade, qui débutera à 14 h, permettra donc de visiter quelques-uns des 14 lieux d’intervention ciblés par le projet, comme le Mont-Saint-Antoine ou le parc Dupéré, de présenter leurs idées et de solliciter celles des citoyens. « Nous en sommes encore à l’étape de mobilisation et d’adhésion au projet », explique Salomé Élibert. Tout est donc encore à inventer. Les citoyens, commerçants, organismes communautaires et établissements d’enseignement seront invités à joindre le mouvement.

L’événement est organisé en collaboration avec le Centre d’écologie urbaine de Montréal, sous la formule Promenade de Jane. Ces activités, qui permettent de converser sur les enjeux urbains tout en marchant, font référence à Jane Jacobs, auteure et militante qui a été très influente en urbanisme en Amérique du Nord. À Montréal, les Promenades de Jane en sont à leur huitième édition en 2016, indique l’organisme.

Parcours verts des arts Mercier-Est Anjou
Dimanche 8 mai 2016, 14 h
Métro Honoré-Beaugrand, sortie sud-est
Confirmez votre présence à Michelle Craig, 514-842-2890 poste 224

Vos commentaires
loading...