Publicité

EXCLUSIF: Piste cyclable projetée entre le Faubourg et la place Chaumont

Transport
L'endroit où sera aménagé le lien piétonnier et cyclable entre le Faubourg Contrecoeur et Anjou
L’endroit où sera aménagé le lien piétonnier et cyclable entre le Faubourg Contrecoeur et l’avenue de la Vérendrye, à Anjou. (Photo: Stéphane Desjardins)

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve envisage d’aménager un lien cyclable entre le Faubourg Contrecœur et la place Chaumont, située dans Anjou.

La forme que prendra ce lien n’est pas encore définie, mais le projet est très avancé. « Nous y travaillons, effectivement » s’est borné à dire Richard Celzi, conseiller de Tétreaultville, qui comprend le Faubourg Contrecœur.

Le futur lien cyclable serait situé sur le territoire de l’arrondissement, même s’il devait emprunter l’axe des avenues de La Vérendrye et Chaumont, qui sont, elles, situées dans l’arrondissement d’Anjou. Il se branchera au futur passage piétonnier et cyclable qui doit relier l’avenue de La Vérendrye et la rue Eugène-Achard, tout au fond du Faubourg, là où il se construit des maisons jumelées et unifamiliales.

De ce passage, le futur lien cyclable doit desservir le tourne-bride de la rue Paul-Paul et l’avenue Chaumont, près du parc du boisé Saint-Conrad. À proximité se trouvent l’aréna Chaumont et la place Chaumont, juste à l’ouest de la rue des Ormeaux.

Au moment du lancement du projet du Faubourg Contrecœur, Anjou s’était formellement prononcé contre tout lien motorisé entre son territoire et le Faubourg, pour préserver la quiétude de ses résidents. L’an dernier, comme l’avait rapporté Pamplemousse.ca en exclusivité, Anjou avait fait volte-face et proposé que le lien piétonnier soit en fait motorisé, pour permettre aux citoyens du Faubourg de se rendre à la place Chaumont. En effet, Anjou s’est lancé dans un programme de revitalisation urbaine et commerciale de ce secteur. Mais, craignant à leur tour pour leur quiétude, les résidents du Faubourg et des rues environnantes, notamment Paul-Pau, rejettent catégoriquement toute ouverture au transport motorisé.

Il y a quelques mois, le maire de MHM, Réal Ménard, s’était publiquement opposé aux demandes d’Anjou. Début mars, Pamplemousse.ca avait révélé en primeur que le maire de l’arrondissement d’Anjou, Luis Miranda, tenait à ce projet. M. Miranda espère désenclaver le secteur. M. Ménard avait répondu qu’il était possible de le faire, mais par des moyens de transport actifs, soit la bicyclette et la marche.

IMG_2592

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve possède plusieurs espaces verts à proximité du tourne-bride de la rue Paul-Pau, qui donne sur les avenues de La Vérendrye et Chaumont. (Photo: Stéphane Desjardins)

Vos commentaires
loading...