Publicité

Grand classique pour tout-petits

Culture
L'histoire des Trois petits cochons sera racontée par Francine Guimont dans le cadre du Festival Petits Bonheurs, le 15 mai prochain. (photo : Michel Pinault)
L’histoire des Trois petits cochons sera racontée par Francine Guimont dans le cadre du Festival Petits Bonheurs, le 15 mai prochain. (photo : Michel Pinault)

Le festival Petits bonheurs s’arrêtera dans Mercier-Est le temps d’un conte. Au programme, Francine Guimont fera une lecture théâtralisée du classique Les trois petits cochons, à la bibliothèque Mercier, le 15 mai prochain.

Avec sa « valise à malice », l’artiste gaspésienne donnera vie à cette histoire qui a « su faire ses preuves et traverser le temps. » Elle sera seule, mais pas tout à fait, puisque dans sa valise seront cachés le loup, les trois petits cochons, leurs maisons, etc. Des figurines qui s’animeront, dans cet atelier destiné aux enfants de 10 mois à trois ans.

Francine Guimont transportera aussi avec elle 25 livres offrant plusieurs adaptations du célèbre conte. « Par exemple, dans l’une d’entre elles, les cochons mangent le loup en ragoût », raconte-t-elle. Toutefois, pendant son activité, elle en présentera une version classique où les deux premiers cochonnets finissent dans l’estomac du loup. Un choix qui n’est pas anodin. « Cela montre toute l’adversité que l’enfant peut rencontrer quand il grandit. Ce genre de texte classique est écrit dans la simplicité, sans tomber dans la moralité », explique-t-elle.

Artiste de longue date, c’est la troisième année que Francine Guimont participe à Petits bonheurs, cette série d’événements culturels destinés aux enfants de six ans et moins. C’est d’ailleurs lors de ce festival qu’elle avait assisté, en 2007, à ses premiers spectacles pour les tout-petits. Ce qui lui a donné envie de créer des activités sur mesure pour eux, présentées par sa compagnie, le Théâtre de l’HippoGriffe. « J’adopte une approche ludique, plutôt que pédagogique, dit-elle. Par exemple, si nous utilisons de la peinture, je ne vais pas montrer aux enfants les différentes couleurs primaires. Je vais plutôt les inciter à toucher, à mélanger, à jouer avec les textures. »

Fidèle à cette philosophie, elle laissera donc libre cours aux petits lors de son atelier de dimanche. « La lecture du conte comme tel ne dure qu’une vingtaine de minutes. Ensuite, les enfants peuvent jouer avec les figurines, feuilleter les différents livres, rejouer l’histoire à leur façon, etc. » L’occasion pour eux de se réapproprier le conte, par le jeu et l’imagination. Et pour les parents de leur faire la lecture. Les participants repartiront également avec un souvenir, comme un dessin à colorier ou des instructions pour créer des marionnettes en papier.

En plus de donner l’envie de la lecture aux enfants dès leur plus jeune âge, cet atelier est aussi une façon de les mettre en contact avec différentes formes d’art. C’est d’ailleurs l’un des objectifs que poursuit le festival Petits bonheurs, qui se déroule du 6 au 15 mai. Fondé dans Hochelaga-Maisonneuve, l’événement a fait des petits et se tient maintenant dans plusieurs lieux de diffusion à travers Montréal et même ailleurs au Québec.

En bref

Les trois petits cochons
Bibliothèque Mercier
Dimanche 15 mai à 11 h 15
Activité gratuite
Réservation : 514 872-8738

Vos commentaires
loading...