Publicité

La culture au menu des garderies

Culture
La pièce Papoul, du Théâtre des bouches décousues, sera présentée lors des P'tits rendez-vous. (Photo: courtoisie Michel Pinault)
La pièce Papoul, du Théâtre des bouches décousues, sera présentée lors des P’tits rendez-vous. (Photo: courtoisie Michel Pinault)

Déjà bien implanté dans les établissements scolaires du quartier, l’organisme l’École et les arts élargit son public aux tout-petits avec Les p’tits rendez-vous. Au menu : une programmation culturelle spécialement destinée aux CPE et aux garderies en milieu familial du quartier.

Cette série de spectacles, tous présentés à la Maison de la culture Mercier, vient compléter l’offre de cet organisme qui met les enfants en contact avec différentes formes d’art de la scène. Ce faisant, l’École et les arts prend le relais de la Maison de la culture, qui était responsable de cette série mise sur pied il y a plus de cinq ans. « Cela représente pour nous une belle continuité nous permettant d’offrir des activités culturelles de qualité à proximité et à moindre coût pour les tout-petits du quartier », explique Julie Beaudoin, coordonnatrice générale de l’École et les arts.

Lancée en mai, la nouvelle programmation offre trois spectacles adaptés aux enfants de deux à cinq ans et offerts aux différentes garderies du quartier. La saison 2016-2017 s’ouvrira donc avec Kattam et ses tam-tams, où un percussionniste fera découvrir différents instruments, mais surtout des sonorités de l’Afrique, de l’Inde et du Moyen-Orient. Ensuite, place au théâtre muet, avec la pièce Papoul qui met en vedette… un papa-poule. Au programme : mimiques, scénarisation et musique.

Les p’tits rendez-vous se termineront sur une note musicale, avec le spectacle Benoît, les pourquoi 2, le retour du grand roux! Sur scène, Benoît Archambault du groupe « Mes Aïeux » et ses acolytes, les Tiguidous, mettront en musique les nombreux pourquoi qui animent les enfants. « Pour nous, c’était important de trouver des spectacles adaptés à des enfants de deux à cinq ans, une tranche d’âge assez large. Cela permet à tous les groupes d’un CPE de s’inscrire », explique Julie Beaudoin.

Les billets coûtent sept dollars et incluent le service clé en main : coordination et organisation des activités, accueil sur les lieux, cahiers pédagogiques et affiches des productions. « Nous offrons aussi disques, livres ou retranscriptions des pièces aux garderies participantes, ce qui leur permet de répéter ensuite l’expérience avec les enfants », ajoute-t-elle.

Cette programmation, en plus de donner le goût de l’art aux enfants dès leur plus jeune âge, leur permet aussi d’apprivoiser différents arts de la scène. « On s’intéresse de plus en plus à l’effet de la culture sur ces groupes d’âge, surtout en Europe et les études démontrent que le contact avec l’art est bénéfique pour leur développement. » Au total, une vingtaine de CPE et de garderies en milieu familial ont accès aux spectacles qui ont rejoint, lors de la dernière saison, quelque 1500 petits spectateurs.

Comme son nom l’indique, l’École et les arts offre des spectacles dans une vingtaine d’écoles de l’est de Montréal. Pour en savoir plus sur leur programmation, consultez notre article!

Vos commentaires
loading...