Publicité

Le maire Réal Ménard reçoit un prix pour son leadership en matière de logement social et communautaire

Communiqués
(photo: AGRTQ)
(photo: AGRTQ)

M. Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, était particulièrement fier de recevoir le prix Régis-Laurin, en compagnie de 24 autres élu-es municipaux du Québec, dont ses collègues montréalais MM. Denis Coderre, Maire de Montréal, Russell Copeman, Maire de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Benoit Dorais, Maire du Sud-Ouest, François Croteau, Maire de Rosemont-La Petite-Patrie et Richard Ryan, Conseiller municipal du district Mile-End, le 27 avril dernier.

Remis par l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, le prix Régis-Laurin vise à reconnaître la contribution exceptionnelle d’une personne à la cause de l’habitation communautaire et de l’amélioration des conditions de vie et de logements des ménages à faible et modeste revenu.

« J’ai toujours eu excessivement à cœur le développement du logement social et communautaire pour nos concitoyennes et nos concitoyens moins nantis. C’est pourquoi, dès mon arrivée comme maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, j’ai milité pour que notre arrondissement adopte un plan d’action vigoureux et avant-gardiste obligeant toutes les nouvelles constructions de 100 unités de logement et plus à compter au moins 15 % de nouvelles unités consacrées à des logements sociaux et communautaires, en plus d’un autre 15 % d’unités devant être destinées à des logements privés abordables. Cette mesure novatrice a par la suite été adoptée en 2015 par la direction de l’Habitation de la Ville de Montréal dans le cadre de sa Stratégie d’inclusion de logement », a souligné avec émotion le maire de l’arrondissement, M. Réal Ménard en ajoutant que « Ce prix représente aujourd’hui pour Mercier–Hochelaga-Maisonneuve une réponse puissante à toutes celles et à tous ceux qui s’inquiètent de voir leur quartier se transformer en faveur de la mixité sociale. Nous avons à cœur la cohabitation harmonieuse de tous. Je tiens donc à remercier sincèrement l’Association des groupes de ressources techniques du Québec, au nom de tous les acteurs locaux qui travaillent quotidiennement au maintien d’une offre de logement de qualité accessible à tous les budgets, pour cette merveilleuse reconnaissance ».

« Impliqué politiquement depuis plus de 30 ans, et bientôt 24 ans à titre d’élu, M. Ménard est, depuis le tout début, un ardent défenseur de la mixité sociale, un principe qu’il applique avec conviction et détermination lorsqu’il est question de logements communautaires. Il le fait aussi en s’assurant que les organismes communautaires ou d’économie sociale aient leur place dans le quartier. Très sensible aux préoccupations du voisinage, Réal Ménard n’hésite jamais à utiliser ses talents de communicateur pour soutenir les locataires des projets afin de briser les préjugés. En 2012, l’arrondissement a d’ailleurs mis en place une stratégie d’inclusion plus exigeante à l’échelle locale, faisant passer le seuil d’application de la politique au projet de 200 logements et plus à 100 logements localement. La stratégie prévoit aussi des modalités spécifiques pour les plus petits projets qui cumulent 100 unités », a conclu madame Edith Cyr, présidente de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec et directrice générale de Bâtir son quartier.

À noter que pour la première fois de son histoire, le prix Régis-Laurin était décerné à plusieurs lauréats et visait spécialement à souligner l’importance des élus municipaux et des villes dans le développement du logement social et communautaire.

Source: Arrondissement MHM

Vos commentaires
loading...