Publicité

Vernissage de « Territoire Urbain » à la Maison de la culture

Communiqués
Dina Amaouche, sec.1, Vers l’avenir , 2016. Argile rouge, 10 x 10 x 10 cm (photo: gracieuseté de la Maison de la culture Mercier)
Dina Amaouche, sec.1, Vers l’avenir , 2016. Argile rouge, 10 x 10 x 10 cm (photo: gracieuseté de la Maison de la culture Mercier)

La Maison de la culture Mercier présente Territoire Urbain, une exposition présentant les travaux des élèves de secondaire 1 et 2 de l’Académie Dunton, du 5 au 29 mai 2016. Le vernissage à lieu ce soir, de 17 h à 18 h 30.

Dans le cadre de la résidence d’artiste au sein des murs de l’Académie Dunton, les élèves de secondaire 1 et 2 ont eu l’occasion de se familiariser avec la démarche et le processus artistique de Stella Pace, artiste en arts visuels. Après une présentation du travail antérieur de Stella, les élèves ont été invités à s’inspirer des thématiques ou des problématiques auxquelles s’intéresse l’artiste, afin de créer leur propre réalisation qui s’inscrirait dans une exposition ayant pour titre Territoire Urbain. Des visites de l’atelier de l’artiste ont aussi été bénéfiques au déroulement de leur propre cheminement artistique, notamment lors de la phase d’inspiration.

La notion de ville a interpellé un bon nombre d’élèves de secondaire 2 et s’en est suivie l’élaboration de maquettes, de villes miniatures et d’édifices représentant des lieux de vie divers. D’autres élèves ont plutôt travaillé une vue aérienne d’une ville fictive, s’inspirant parfois de leur quartier ou de lieux qu’ils connaissent, le tout formant une œuvre collaborative sur trois tableaux. Deux groupes ont aussi eu l’occasion de travailler le haïku, une forme de poésie d’inspiration japonaise, ayant pour thème Territoire Urbain. Ces poèmes, composés par les élèves, ont été insérés dans des livres de leur confection arborant des illustrations abstraites.

L’œuvre instinctive, naturelle et vivante de Stella Pace a guidé les élèves de secondaire 1 vers l’inspiration urbaine qui nous entoure. Bruyante et douce à la fois, belle et sale parfois… La ville est une œuvre à découvrir, un monde réconfortant et mystérieux. Sanguine, manille et terre rouge, couleurs chaudes envoûtantes. Retour à l’essentiel. Bonne découverte….

Stella Pace, L'Académie Dunton, 2016. Encre sur mylar, 1 x 2 mètres (photo: gracieuseté de la Maison de la culture Mercier)Stella Pace : « Mon séjour à L’Académie fut rempli de spontanéité, de rire, mais aussi, d’un intérêt profond pour l’art où la passion de deux professeures, Amélie et Maude, a su faire naître chez les élèves des œuvres étonnantes. L’œuvre, L’Académie, prend son inspiration dans l’énergie ressentie tout au long de ce séjour. Merci encore à Amélie, Maude et le directeur M. Benoit, pour avoir fait de cette résidence, une brève incursion dans le processus créatif d’un artiste. »

Stella Pace est une artiste en sculpture d’installation, dessin et art imprimé. Elle détient un Baccalauréat en arts plastiques de l’Université Concordia (1997). Ces œuvres ont été diffusées lors d’expositions individuelles et collectives tant en Amérique du Nord qu’en Europe. Pace a obtenu des bourses de soutien de la Sodec et a participé à plusieurs séjours en résidences d’artistes. Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections privées et publiques dont la Bibliothèque et archives nationales du Québec, Loto-Québec et Banque Nationale.

Source: Maison de la culture Mercier

Vos commentaires
loading...