Publicité

Du soccer au parc Carlos-d’Alcantara

Vie de quartier
Le terrain de soccer du parc était fin prêt à recevoir ses premiers joueurs, plus tôt cette semaine. (Photo: Stéphane Desjardins)
Le terrain de soccer du parc était fin prêt à recevoir ses premiers joueurs, plus tôt cette semaine. (Photo: Stéphane Desjardins)

Trois ans après l’ouverture officielle du parc Carlos-d’Alcantara, les citoyens pourront utiliser le terrain de mini-soccer. Son inauguration officielle, qui prendra des allures de fête de quartier, se déroulera d’ailleurs le samedi 11 juin, de 11 h à 14 h.

On peut dire que le dossier du terrain de mini-soccer a rebondi plusieurs fois. En effet, cet aménagement a toujours été prévu au parc Carlos-d’Alcantara, cet espace vert situé entre la rue Contrecœur et la carrière Lafarge. Mais, quand le parc a été inauguré officiellement en 2013, le terrain de soccer était encore à faire.

Une première tentative d’aménagement a eu lieu en 2014, indique Richard Celzi, conseiller de ville du district de Tétreaultville. Un premier essai qui n’avait pas été concluant. « Le terrain était fermé, il y avait un panneau d’avertissement, mais il n’était pas clôturé. Les gens ont donc utilisé l’espace pour jouer au soccer. Je ne veux pas blâmer les citoyens, car ce n’était peut-être pas clair », souligne Richard Celzi.

Annie St-Amant, qui habite tout près du terrain, abonde dans le même sens. « Je me souviens très bien de l’été 2014 puisque c’était mon premier été avec mon fils qui venait tout juste de naître. Je ne sortais jamais très loin, et je faisais au moins le tour du parc avec la poussette chaque jour. » Elle ne se rappelle pas avoir vu de pancarte ou d’affiche interdisant l’accès à cet espace. « Donc des jeunes et moins jeunes ont utilisé le terrain et le gazon a été grandement affecté », mentionne la résidente du Faubourg Contrecœur.

En effet, il faut laisser le gazon pousser pendant plusieurs mois avant d’y jouer. Sans quoi il ne prend pas racine. « En 2015, au début de l’été, la ville a posé de la tourbe pour réparer des parties du terrain, a bloqué l’accès et a averti les gens que le terrain devait rester en repos durant toute la saison », ajoute la citoyenne. Ce qui fait qu’il est fin prêt à être utilisé pour la saison 2016.

Questionné au sujet des coûts de cette opération, Richard Celzi n’avait pas les chiffres en main lors de notre entrevue. « Mais cela fait partie du budget de construction du parc qui est de 3,6 M$ et qui provient entièrement de la ville-centre. » Selon lui, l’idée d’installer un terrain synthétique n’a jamais été évoquée dans ce dossier. Une solution qui comporte des avantages et des inconvénients. « Cela coûte entre 1,7 et 1,8 M$, en plus de contribuer à augmenter la chaleur urbaine », fait valoir l’élu.

Maintenant prêt, le terrain de mini-soccer pourra accueillir les équipes locales et les amateurs de ballon rond pour la saison 2016. Le 11 juin prochain, petits et grands sont donc invités à tester ce nouveau terrain. Jeux gonflables, maquillage, clowns, magiciens et nourriture à faible coût seront également disponibles lors de l’événement, qui se déroulera de 11 h à 14 h. Cette journée sera annulée en cas de pluie.

Le terrain de soccer du parc était fin prêt à recevoir ses premiers joueurs, plus tôt cette semaine. (Photo: Stéphane Desjardins)

Le terrain de soccer du parc était fin prêt à recevoir ses premiers joueurs, plus tôt cette semaine. (Photo: Stéphane Desjardins)

Vos commentaires
loading...