Publicité

Nouveau terrain de pétanque au parc Germaine-Pépin

Environnement
inauguration du terrain de pétanque du parc Germaine-Pépin
La population , les membres du Chez-Nous de Mercier-Est et les élus ont inauguré le terrain de pétanque du parc Germaine-Pépin aujourd’hui, 30 juin. (photo: Stéphane Desjardins)

Les élus viennent tout juste d’inaugurer le nouveau terrain de pétanque au parc Germaine-Pépin, en présence des dirigeants et d’un grand nombre de membres du Chez-Nous de Mercier-Est, de citoyens du quartier et leurs familles.

Pour Léo Fortin, directeur général du Chez-Nous, le réaménagement de ce petit parc de 8350 pieds carrés, situé derrière les locaux de cet organisme qui accueille les aînés de Mercier-Est, « constitue un geste de solidarité intergénérationnelle important » et contribue à améliorer l’environnement du quartier.

« Nous remercions les élus pour cet investissement car nous avions des inquiétudes pour l’avenir de ce parc, un des rares lieux publics qui porte ne nom d’une femme, a-t-il poursuivi. Les activités que nous y organisons sont très courues. Grâce à cet investissement, on peut consacrer un lien intergénérationnel entre la Maison des familles, l’Antre-Jeunes et le Chez-Nous de Mercier-Est. Dans ce contexte, nous nous réjouissons de l’ouverture des élus envers les aînés du quartier. »

L’inauguration du terrain de pétanque a été suivie d’un tournoi, ce qu’ignorait Réal Ménard, le maire de l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve. « J’en ai presque perdu la boule » a-t-il ajouté, avec le sens de l’humour qu’on lui connaît.

Le maire a remercié ses partenaires, dont ceux du Chez-Nous. « Ce projet s’inscrit dans une grande tentative de relance du quartier, qui passe aussi par le redéveloppement de la cour de voirie, qui jouxte le parc et qui comptera pas moins de 350 logements, ainsi que par le réaménagement de l’entrée du quartier, rue Hochelaga », a-t-il mis en contexte.

Le maire a ajouté que l’arrondissement avait investi 35 000$ dans le nouveau terrain de pétanque ainsi que dans le nouvel équipement du parc (tables de pique-nique et bancs): « Nous, les élus, espérons que cette relance du parc Germaine-Pépin permettra à la population plus de bonheur et de joie dans ce bel espace vert. »

Les parcs sont importants

« Les parcs sont des milieux de vie dans lesquels nous entendons investir de plus en plus, a ajouté Laurence Lavigne Lalonde, conseillère du district de Longue-Pointe, dans lequel est situé le parc Germaine-Pépin. Il est important de favoriser l’accès à ces espaces verts et de les revitaliser. Les parcs contribuent à la vie de quartier à une échelle très humaine. Dans le contexte du projet de revitalisation de l’entrée du quartier, on souhaite que les gens se plaisent ici et aient envie d’habiter dans le secteur. »

Mme Lavigne Lalonde s’attend à ce que le parc batte des records de popularité avec l’arrivée des nouveaux voisins, qui habiteront dans l’ancienne cour de voirie, mais aussi grâce à une flopée d’activités cet été, qui s’adressent à toutes les générations.

Le parc Germaine-Pépin consacre la mémoire de la première femme à avoir gravi les échelons de l’appareil municipal, jusqu’à devenir la première directrice des services municipaux de la métropole. Germaine-Pépin (1920-1967) a commencé comme sténo-dactylo en 1941 au sein de l’administration de Montréal, pour devenir directrice adjointe des services administratifs en 1959. Le maire Jean Drapeau fait de Mme Pépin le premier mandarin féminin de l’administration, en 1964. Le parc comporte aussi une aire de jeux qui a été réaménagée l’an dernier.

Le design du réaménagement a été effectué par Janique Alexandre, fonctionnaire de l’arrondissement, et les travaux réalisés par les Entreprises Daniel Robert.

carte

Plan: Arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve.

Vos commentaires
loading...