Publicité

Sa femme lui rendant la vie dure, un homme se suicide

Histoire
faits divers
Le journal La Minerve. (photo: domaine public – wikipedia.org)

Il n’y a pas de quoi se moquer lorsque l’on parle de suicide. Mais, ces évènements malheureux pouvaient faire les manchettes dans nos journaux de l’époque… sous un ton quelque peu tragicomique.

J’ai ici un exemple de suicide survenu à la Longue-Pointe, le 2 juin 1890. Voici comment le journal La Minerve a rapporté le sujet :

Un nommé Arsène Bazinet, de la Longue-Pointe, s’est suicidé vers 9 heures et demie samedi, en se précipitant du haut en bas de quai. Il appert que le défunt ne vivait pas en bonne intelligence avec sa femme qui lui rendait la vie dure.

Il avait menacé plusieurs fois de mettre fin à ses jours, pour se délivrer des tracas et des embarras du mariage. Vendredi soir il est arrivé d’Ottawa, et samedi un de ses amis qui l’a rencontré à la Longue-Pointe, lui a demandé pourquoi il ne s’était pas encore suicidé, en badinant.

Attends un peu, et tu vas voir, a-t-il dit. Une demi-heure après il se jetait en bas du quai dans le fleuve, et malgré les efforts des personnes présentes, il a été impossible de le sauver.

Sa femme, paraît-il, n’est pas sortie de sa demeure pour s’informer du sort de son mari.

Vos commentaires
loading...