Publicité

« Swingez votre compagnie! »

Culture
La Chasse-Balcon, un clin d'oeil à la chasse-galerie, a fait un arrêt dans Anjou, le 29 mai dernier. (Photo: Mathieu Gagné)
La Chasse-Balcon, un clin d’oeil à la chasse-galerie, a fait un arrêt dans Anjou, le 29 mai dernier. (Photo: Mathieu Gagné)

A l’invitation de Solidarité Mercier-Est, la Chasse-Balcon s’arrêtera dans le quartier pour une édition spéciale, le lundi 6 juin prochain. Les musiciens, qui s’installent sur les balcons de Montréal le temps de quelques airs traditionnels, battront la mesure sur le parvis de l’église Sainte-Claire dès 19 h, tout de suite après l’assemblée générale annuelle de l’organisme.

La Chasse-Balcon est une idée originale développée par Catherine Planet, violoniste et membre du groupe Rose Vagabond. L’objectif?  Mettre en vedette la musique trad tout en créant une occasion de rencontre entre voisins. Une idée importée par la musicienne, qui a habité quatre ans en Louisiane. Dans ce berceau de la musique cajun, les rencontres improvisées sur le « front porch » y font partie du quotidien, raconte-t-elle. « Les gens utilisent vraiment leur balcon comme une extension, une autre pièce de leur maison. »

C’est cette forme de rendez-vous autour de la musique que la jeune femme a voulu reproduire, en lançant la Chasse-Balcon. La violoniste estime aussi que le fait de rassembler curieux et badauds le temps de quelques « reels » ou gigues,  permet de tisser des liens entre citoyens. « Ensuite, on  a plus de chance de se sourire, de se saluer, si on se rencontre. » Une façon de briser l’anonymat des grandes villes, estime celle qui a d’ailleurs étudié, dans son mémoire de maîtrise, l’effet de la musique traditionnelle sur les liens communautaires. De retour à Montréal, Catherine Planet s’est inscrite à la maîtrise en communication. Son projet de recherche et de création, c’était la Chasse-Balcon.

Dans sa formule originale créée en 2015, la Chasse-Balcon propose des concerts chaque vendredi, dès 17 h 30. Les musiciens prennent place sur un balcon prêté par le résidant lui-même. Une série de six événements, qui se terminera le 10 juin prochain, est présentée cette année.  Chaque semaine, des indices sont publiés sur Facebook. Les abonnés sont ainsi invités à deviner l’endroit où se tiendra prochaine rencontre.

Cette fois, Solidarité Mercier-Est a été séduite par le concept et a invité la troupe à se produire pour un spectacle hors série. Si le lieu est déjà connu, le concept demeure le même : une rencontre entre différents musiciens dans une formule participative où musique, danse et chansons s’entremêlent dans la foule. Un événement gratuit et pour tous.

Grande tournée sur petits balcons

L’an dernier, les musiciens ont donné vie à six balcons à travers Montréal avant de s’arrêter à Joliette.  « Nous avons nous-mêmes été surpris par l’engouement que cela a suscité », indique Catherine Planet. En effet, certaines rencontres ont attiré jusqu’à 500 personnes. Même s’il est parfois plus difficile de réunir les foules, la jeune femme tient à sortir des quartiers centraux. La semaine passée par exemple, les musiciens se sont arrêtés dans Anjou. « C’est aussi une occasion de montrer que chaque quartier a son charme, ressemble à un petit village.»

Les indices qui sont publiés sur la page Facebook de la Chasse-Balcon, comptant plus de 4500 fidèles, permettent aussi de mettre les quartiers en valeur. Par exemple, l’équipe a partagé la photo d’un lever de soleil des Badauds de Mercier-Est croqué à la promenade Bellerive. « Les gens étaient étonnés de voir que ce genre de paysage existait à Montréal », indique-t-elle.

Chaque spectacle constitue surtout l’occasion de mettre en valeur « le trad », peu connu en dehors des grands succès de la Bottine souriante, ajoute-t-elle. Ainsi, Catherine Planet grimpe sur les balcons, accompagnée de musiciens de cette scène émergente, comme Marc Maziade, tête d’affiche du groupe Maz ou Mathieu Gallant, violoniste qui roule sa bosse depuis plusieurs années dans le milieu.

Le fait de partager des racines communes, de puiser dans l’histoire, ajoute une autre dimension à l’événement. « C’est intéressant aussi pour les gens qui viennent d’ailleurs, car ils ne savent pas toujours où entendre cette musique. Ils s’ajoutent au groupe en ajoutant leur touche », raconte-t-elle.  Entre deux pas de danse et une chanson à répondre, les cultures se mêlent et l’expression « swinguez votre compagnie » prend tout son sens!

En savoir plus

La Chasse-Balcon, édition spéciale pour Solidarité Mercier-Est, sera présentée le lundi 6 juin prochain dès 19 h, soit tout de suite après l’assemblée générale annuelle de l’organisme qui débutera à 17h. Les musiciens s’installeront sur le parvis de l’église Sainte-Claire, située au 8615, rue Sainte-Claire. En cas de pluie, il sera possible de consulter le site de la Chasse-Balcon et leur fil Facebook pour connaître la date de remise de l’événement.

Pour voir les musiciens en action, cliquez ici.

Vos commentaires
loading...