Publicité

La nouvelle pancarte du Faubourg fait jaser

Immobilier
La nouvelle pancarte du Groupe Maurice a suscité beaucoup d’intérêt au sein de la population. (photo : Stéphane Desjardins)
La nouvelle pancarte du Groupe Maurice a suscité beaucoup d’intérêt au sein de la population. (photo : Stéphane Desjardins)

Il y a deux semaines, le Groupe Maurice, qui construit une résidence pour retraités dans le Faubourg Contrecœur, a planté une grande pancarte dans la future zone commerciale. Un geste qui a fait beaucoup de bruit dans le quartier.

La pancarte annonce la venue de la résidence, mais aussi de divers services dans la zone commerciale. Comme le développement de cette zone, qui a connu son lot de controverses, se fait attendre depuis des années, la pancarte a relancé les discussions au sein de la population.

À l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, on a été aussi surpris que les gens ordinaires par l’apparition de cette pancarte, qui annonce la maison de retraite, mais aussi plusieurs services dans le Faubourg, comme des épiceries et des restaurants. Or, ces services ne sont « pas confirmés » par les élus.

« Évidemment, nous ne pouvons pas empêcher le Groupe Maurice ou Sobeys de s’exprimer comme propriétaire et promoteur de leurs terrains respectifs, a déclaré à Pamplemousse.ca Richard Celzi, conseiller du district de Tétreaultville. Par contre, je peux vous dire que nous sommes toujours en négociation. Plusieurs étapes légales demeurent à finaliser ou à venir, comme celle d’une consultation avec l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM). »

« Nous souhaitons évidemment le meilleur aménagement possible pour le développement de la zone commerciale du Faubourg, a renchéri M. Celzi. Cependant, la Ville de Montréal et l’arrondissement de MHM ne sont responsables uniquement que du zonage des terrains, et nous avons déjà exprimé notre souhait de voir l’établissement d’un pôle commercial important répondant aux besoins des résidents du secteur. Par ailleurs, nous ne pouvons déterminer quelles bannières s’établiront dans le Faubourg Contrecœur ni les échéanciers de construction ni transmettre légalement de l’information sur l’état des négociations en cours. À ce stade-ci, tout peut encore arriver. »

Il y aura des commerces

Le Groupe Maurice confirme que c’est lui qui a planté la pancarte. « Nous avons construit ce panneau pour annoncer nos commerces dans notre futur complexe, explique sa porte-parole Judith Neveu. La future résidence comprendra une pharmacie et un restaurant ou un café. Mais à l’étape où nous en sommes, je ne puis en dire plus. Par contre, ce type d’offre commerciale fait partie du concept de nos résidences. À Lachine, par exemple, l’immeuble comprend une pharmacie, une pâtisserie qui est également une boulangerie et un traiteur, ainsi qu’un bureau de thérapeutes. »

Mme Neveux explique que l’immeuble est actuellement en chantier. « Six mois avant l’ouverture, en octobre 2017, nous serons en mesure de confirmer quels seront exactement les commerces qui logeront dans notre résidence du Faubourg Contrecœur », explique-t-elle. Elle n’a pas pu non plus préciser quels seront les commerces qui seront situés dans l’immeuble adjacent à la résidence et qui sera érigé sur le terrain occupé actuellement par la roulotte de location, rue Contrecœur.

« Toutefois, je puis vous dire que nous attendons ardemment, nous aussi, le développement de la zone commerciale du Faubourg », a-t-elle ajouté.

Le Groupe Maurice construit actuellement Station Est, une résidence pour retraités de 361 unités, juste au nord du siège de la CSQ et du CLSC de Mercier-Est Anjou, entre les rues Duchesneau et Contrecœur. L’ouverture, initialement annoncée pour l’été 2017, a été reportée à octobre ou novembre de l’an prochain. Luc Maurice, président et fondateur du Groupe Maurice, avait révélé en janvier dernier à Pamplemousse.ca que le complexe comprendra une salle à manger avec services aux tables, une salle à manger privée pour réceptions et événements familiaux, une piscine intérieure avec spa et sauna, une salle de conditionnement physique ainsi qu’un salon de coiffure et d’esthétique et un bistro-dépanneur.

Vos commentaires
loading...