Publicité

Le Bazar Ste-Claire devient une boutique

Vie de quartier
Des exemples d'articles retrouvés à la Boutique Sainte-Claire. (photo: conférence Sainte-Claire de la SSVP)
Des exemples d’articles retrouvés à la Boutique Sainte-Claire. (photo: conférence Sainte-Claire de la SSVP)

Après 20 ans d’existence, le Bazar Sainte-Claire de la Société Saint-Vincent de Paul n’existe plus. Victime de sa popularité, l’évènement est désormais remplacé par la Boutique Sainte-Claire.

Tout a commencé en 1996. Pendant trois jours, toujours la première fin de semaine d’octobre, la division Sainte-Claire de la Société Saint-Vincent de Paul (SSVP) se préparait à accueillir les résidents du quartier au sous-sol de l’église Sainte-Claire à l’occasion de ce grand bazar.

« C’était devenu trop lourd, confie Huguette Dutilly, présidente de la conférence Sainte-Claire de la SSVP. L’évènement sur trois jours nous demandait beaucoup de préparation, le temps d’installer les kiosques et de tout défaire après la fin de semaine. Ces dernières années, nous avions même ouvert un petit restaurant sur place. Nous avions besoin d’une centaine de bénévoles. »

De plus, l’entreposage des biens vendus lors du Bazar Sainte-Claire devenait un problème. « À la fin de l’évènement, le stock supplémentaire était donné à d’autres conférences ouvertes à l’année », explique Mme Dutilly. En ouvrant un magasin, les articles qui doivent être entreposés sont les produits saisonniers, comme les vêtements d’été et d’hiver.

C’est ainsi que la Boutique Sainte-Claire a commencé ses activités le 8 juin dernier. Chaque mercredi, une trentaine de bénévoles sont présents, de de 10 h 14 h, toujours au sous-sol de l’église Sainte-Claire (situé au 2905, rue Baldwin), pour s’occuper des kiosques, de la sécurité et des caisses.

« On a de tout: des bibelots, des bijoux, des produits de beauté et de santé, des souliers, des cadres, des vêtements pour hommes, femmes et enfants, des jouets, de la literie, vaisselle, livre, CD, DVD, petits meubles, etc. », énumère Mme Dutilly.

Les recettes des ventes sont une source de revenus autonome pour l'organisme de bienfaisance. (photo: conférence Sainte-Claire de la SSVP)

Les recettes des ventes sont une source de revenus autonome pour l’organisme de bienfaisance. (photo: conférence Sainte-Claire de la SSVP)

Par et pour la communauté

Les produits en ventes à la boutique proviennent de la cloche de dons de la Société Saint-Vincent de Paul située sur le terrain de la Fabrique Sainte-Claire. Et les gens du coin sont généreux.

« Il faut vider la cloche une fois par jour. Ensuite, on fait le tri des articles et on les étiquette », souligne Huguette Dutilly, qui ajoute que le ménage qui a été fait dernièrement en ce qui concerne l’exploitation des conteneurs de dons a grandement aidé l’organisme de bienfaisance.

Les recettes des ventes permettent de financer l’aide alimentaire et les autres activités de la conférence Sainte-Claire. « Les dons des gens du quartier permettent d’alléger la pauvreté. Et les gens que l’on dépanne sont vraiment dans la misère », affirme Mme Dutilly.

Fripes en fêtes

Le 9 juillet prochain, tout comme la conférence Saint-Justin et d’autres divisions un peu partout à Montréal, la conférence Sainte-Claire de la Société Saint-Vincent de Paul va participer à l’évènement Fripes en Fêtes (cliquez sur le lien pour les détails). Il s’agit de la nouvelle grande vente annuelle de l’organisme pour souligner le début de l’été. Les boutiques participantes vont donc ouvrir leurs portes exceptionnellement un samedi.

Vos commentaires
loading...