Publicité

Quand Statistiques Canada cogne à votre porte

Vie de quartier
Les agents recenseurs de Statistique Canada sensibilisent les gens à l'importance du recensement et les rappellent de l'obligation qu'ont les Canadiens de remplir leur formulaire. (photo: capture d'écran - www.statcan.gc.ca)
Les agents recenseurs de Statistique Canada sensibilisent les gens à l’importance du recensement et les rappellent de l’obligation qu’ont les Canadiens de remplir leur formulaire. (photo: capture d’écran – www.statcan.gc.ca)

Vous n’avez toujours pas rempli le formulaire que vous avez reçu ce printemps par la poste pour le Recensement de 2016? Ne soyez pas surpris si un agent recenseur de Statistique Canada vient cogner à votre porte.

Même si la date limite pour envoyer le formulaire était fixée au 10 mai dernier, plusieurs personnes n’ont toujours pas envoyé leur réponses au gouvernement.

« Nous avons reçu pour l’instant 13,5 millions de formulaires basé sur une liste de départ de 15,5, millions de logements partout au pays », explique Marc Hamel, directeur général du programme de recensement chez Statistiques Canada. Sans pouvoir donner de chiffres plus précis par quartier pour l’instant, le taux de réponse minimum visé dans chaque endroit au pays est cependant le même, soit environ 98%.

« On cherche ce minimum partout au pays. Il s’agit aussi du taux national obtenu lors du dernier recensement en 2011. Le 2% restant représente souvent des ménages que nous n’avons pas été en mesure de rejoindre durant la période du recensement », souligne Marc Hamel.

D’ici la fin juillet, des agent recenseurs sillonnerons les rues du quartier pour informer les gens au sujet de leur obligation de remplir et de transmettre le formulaire. En effet, l’exercice est obligatoire en vertu de la Loi sur la statistique. Les personnes jointes par un agent recenseur refusant catégoriquement de remettre son formulaire bien rempli à Statistique Canada pourrait se voir imposer une amende de 500$ et faire jusqu’à trois mois de prison.

Dans le secteur de Mercier-Est, le taux de ménages en retard dans l’envoi de leur formulaire avoisinait les 40% le 5 juillet, selon une source.

Si vous n’avez toujours pas envoyé votre formulaire de recensement, sachez que les procédures d’envois demeurent les mêmes, soit par Internet ou par la poste. Mais, en raison du conflit de travail actuel chez Poste Canada, mieux vaut remettre son formulaire à un agent recenseur plutôt que de l’envoyer par la poste, avise le directeur général.

Une opération statistique « monumentale »

Dès que l’opération terrain des agents recenseurs sera terminée, vers la fin juillet, il s’en suivra une longue période d’analyse de données.

« Les deux mois suivants, on procédera au dépouillement des formulaires. Nous effectuerons aussi une procédure statistique avec les réponses obtenues dans le formulaire long, envoyé à un ménage canadien sur quatre, afin d’[extrapoler] les résultats pour la population canadienne. Nous nous assurons également de mesurer la cohérence des résultats obtenus », détaille Marc Hamel.

Vers février prochain, des premiers tableaux contenant des résultats seront publiés sur le site web de Statistique Canada. D’autres données seront rendues publiques au fur et à mesure, jusqu’en novembre 2017, pour le plus grand plaisir des analystes (et journalistes!)


Pourquoi est-ce important? 

Statistique Canada mène un recensement tous les cinq ans, depuis 1971. La procédure avait quelque peut changé ces dernières années, sous le gouvernement conservateur de Stephen Harper. En effet, 2016 marque le retour du questionnaire long, envoyé à un ménage Canadien sur quatre, qui avait été remplacé par un sondage facultatif, lors du dernier exercice.

Le recensement permet en fait de recueillir des renseignements démographiques sur chaque homme, femme et enfant vivant au Canada. Les données compilées sont ensuite utilisées par les gouvernements, les entreprises, les associations, les organismes communautaires et de nombreux autres organismes afin de les aider à prendre de nombreuses décisions d’importance pour la collectivité, la province ou le territoire et le pays en entier. Ces données peuvent servir entre autres à planifier des services comme les écoles, le transport public, les services d’urgence, les résidences pour personnes âgées, etc.

Les estimations démographiques tirées du recensement servent également à effectuer des paiements de transfert du gouvernement fédéral aux provinces et territoires, et des provinces aux municipalités.


 

Vos commentaires
loading...