Publicité

Bonbons Mobiles, une nouvelle confiserie sur la rue Hochelaga

Économie
Sophie Hinton, lors d’un événement dans Mercier-Est. (photo : page Facebook — Bonbons Mobiles)
Sophie Hinton, lors d’un événement dans Mercier-Est. (photo : page Facebook — Bonbons Mobiles)

Bonbons Mobiles, une entreprise ambulante de confiseries, aura pignon sur rue le 1er septembre au 8726, rue Hochelaga. Une nouvelle boutique qui a de quoi à mettre l’eau à la bouche.

Sophie Hinton s'installera dans l'ancien local de Serrurier Pro-Lock, sur la rue Hochelaga. (photo : Maude Petel-Légaré)

Sophie Hinton s’installera dans l’ancien local de Serrurier Pro-Lock, sur la rue Hochelaga. (photo : Maude Petel-Légaré)

Sophie Hinton, résidente de Mercier-Est et propriétaire de Bonbons Mobiles, a toujours voulu sédentariser son entreprise. Éducatrice dans une école primaire et désireuse depuis vingt ans d’avoir sa propre compagnie, elle s’est lancée dans le marché de la confiserie. « Je voulais vendre des bonbons, et puisque je n’avais pas de local, je me suis dit : pourquoi ne pas être mobile? », explique-t-elle.

Ce n’est que trois ans plus tard qu’elle a finalement décidé de consacrer toute son énergie sur son entreprise. « J’aime beaucoup le quartier, et quand j’ai vu le local à louer sur Hochelaga [NDRL, il s’agit en fait de l’ancien local de Serrurier Pro-Lock], je me suis dit que c’était ma chance, lance-t-elle. C’est ce secteur qui m’intéresse ».

Des demandes à n’en plus finir

Allant de fêtes de quartier jusqu’aux réceptions privées, son entreprise s’est fait connaître et a pu à se démarquer. « Peu à peu, la clientèle s’est élargie et j’avais beaucoup trop de demandes, alors que j’étais limitée par le temps et l’espace pour les combler », révèle-t-elle. Selon l’entrepreneure, la boutique lui permettra d’établir un service constant sans limiter ses déplacements dans les différentes festivités. « On s’appelle Bonbons Mobiles, on a commencé en étant présents à des évènements et les gens nous connaissent pour ça, alors on va continuer ! », s’exclame la propriétaire.

Des bonbons qui font rêver

Bien qu’elle ait la dent sucrée, Sophie Hinton a choisi l’industrie des friandises pour une tout autre raison; la réaction des clients face à ses produits. « Les bonbons ce n’est pas juste les enfants qui en mangent. Aux petits tout comme aux grands, les sucreries leur donnent des étoiles dans les yeux à tous coups », dévoile-t-elle en racontant ses histoires de jeunesse au dépanneur André qui la faisait rêver autrefois. Sa conjointe affirme que même pour Sophie, cette entreprise est plus qu’un simple bonbonnerie. « Les confiseries, ça l’a toujours fait vibrer. Ça lui rappelle la féérie et la folie de son enfance », confie Caroline Laliberté.

Bonbons Mobiles offre une grande variété de confiseries. (photo : page Facebook — Bonbons Mobiles)

Bonbons Mobiles offre une grande variété de confiseries. (photo : page Facebook — Bonbons Mobiles)

Un nouveau défi

Aidée de sa conjointe et d’autres employés occasionnels, elle compte relever ce nouveau défi en se distinguant grâce à ses produits de barbe à papa et de confiseries artisanales québécoises tout en continuant à offrir des services de livraison à domicile et de carte de fidélité. « On ne vise pas sur le vrac comme c’est connu, et notre façon de faire tout comme notre ambiance chaleureuse va nous différencier des autres bonbonneries traditionnelles », ajoute l’entrepreneure.

À plus long terme, elle aimerait bien avoir plusieurs boutiques, mais pour l’instant elle se concentre sur ce nouveau projet. « On est en période d’adaptation et l’on vise sur notre créativité pour les évènements d’Halloween et de Noël pour pouvoir aller de l’avant. » Positive, elle sait que peu importe ce dont il l’attend, l’industrie de la confiserie aura toujours de quoi faire saliver ses clients.

Vos commentaires
loading...