Publicité

La piste cyclable Jean Després s’en va nulle part

Transport
On attend toujours le marquage signalant les bandes cyclables du boulevard Yves-Prévost. (photo : Stéphane Desjardins)
On attend toujours le marquage signalant les bandes cyclables du boulevard Yves-Prévost. (photo : Stéphane Desjardins)

La piste cyclable Jean Després n’est encore qu’un trait jaune orange sur le plan de développement du réseau des pistes cyclables de Montréal. Orange pour « Projeté ».

La piste est complétée dans l’arrondissement d’Anjou. Elle relie l’autoroute 40, au nord du boul. Châteauneuf, où sont situés des terrains de soccer à l’est du parc Roger-Rousseau, au boisé Roger-Rousseau où elle finit en queue de poisson. En fait, il existe un lien vers le tourne-bride de l’avenue Charles-Goulet, à quelques mètres de la rue Robitaille et du Faubourg Contrecœur.

Le tracé prévu vers le sud traverse ce boisé entre Anjou et le parc d’Alcantara, où la piste existe déjà, puisqu’elle encadre ce parc au complet vers l’est. La piste doit ensuite être aménagée sur la rue Contrecœur, en bordure du trottoir, vis-à-vis la future zone commerciale du Faubourg. Au sud de Sherbrooke, des bandes cyclables sur les rues Contrecœur et Hector permettront à l’axe cyclable de se terminer au parc de la Promenade Bellerive et de se connecter à la piste de la rue Notre-Dame, qui passe à cet endroit.

On tourne en rond

Joint il y a quelques jours, le maire d’Anjou, M. Luis Miranda, a affirmé au Journal de Mercier-Est que son arrondissement avait complété l’aménagement de cette piste jusqu’à la limite de son arrondissement. Or, sur plusieurs cartes, cette limite est fixée au parc d’Alcantara (ce qui englobe donc le boisé Roger-Rousseau). M. Miranda réfute cette donnée. « On a fait notre bout de piste jusqu’à la limite d’Anjou et on demande, depuis des années, à l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve d’aménager la piste sur son territoire pour qu’elle soit connectée au réseau cyclable vers le sud. Je me désole, tout comme les citoyens d’Anjou, que ce ne soit pas encore fait. »

Plusieurs citoyens du Faubourg Contrecœur ont confié à ce journal leur découragement face à ce projet qui n’aboutit pas. Quelques-uns, qui habitent le Faubourg depuis des années, ont hâte d’y pédaler.

Une source au sein de l’arrondissement de MHM nous a confié que tant que la zone commerciale ne sera pas aménagée, il n’est pas question d’investir dans une piste cyclable à cet endroit. Le chantier de la zone entraînerait des risques de sécurité pour les utilisateurs de la piste, dont l’aménagement pourrait être détruit temporairement à cause de ce chantier.

Mais pourquoi hésiter à aménager la partie nord, entre Anjou et le parc d’Alcantara? Une autre source au sein de l’arrondissement nous a confirmé que les limites de l’arrondissement dans ce secteur ne sont « pas claires ». Y aurait-il y débat de juridictions? Nous n’avons pas obtenu de commentaire des élus de MHM.

En attendant, la population attend un lien cyclable stratégique qui ne fera que 150 mètres, dans le dernier des boisés sauvages dans l’est de Montréal.

Bande cyclable Yves-Prévost

Plusieurs citoyens du quartier, spécialement ceux du Faubourg Contrecœur, mais aussi de la partie nord-est de Mercier-Est, utilisent les bandes cyclables du boul. Yves-Prévost, dans Anjou. Cet important axe cyclable permet de franchir l’autoroute 25 et de continuer son chemin vers l’ouest.

Or, à plusieurs endroits, le marquage sur la chaussée est effacé. Plusieurs cyclistes s’en plaignent. Certains ont même vandalisé les pancartes signalant la présence d’une bande cyclable sur ce boulevard.

« Nous avions un contrat de deux ans avec un fournisseur privé pour le marquage de nos rues, explique le maire Miranda. La qualité de sa peinture était inacceptable. Au dernier conseil d’arrondissement, nous avons voté un contrat avec un nouveau fournisseur. Nous avons déjà commencé les travaux de marquage, mais ils sont en retard de deux mois dans l’ensemble de l’arrondissement. Les bandes cyclables sur Yves-Prévost n’ont pas disparu. Le marquage s’en vient! »

Vos commentaires
loading...