Publicité

Une fête rassembleuse souligne la fin de l’animation estivale au parc Germaine-Pépin

Vie de quartier
Des bénévoles du Chez-Nous de Mercier-Est ont servi la nourriture lors de la fête. (photo : Maude Petel-Légaré)
Des bénévoles du Chez-Nous de Mercier-Est ont servi la nourriture lors de la fête. (photo : Maude Petel-Légaré)

C’était la fête au parc Germaine-Pépin le 23 août : pour la troisième année consécutive, on célébrait la dernière journée d’activité du programme estival organisé par La Maison des Familles de Mercier-Est et Le Chez-Nous de Mercier-Est.

« Célébrer pour rassembler »

Chaque mardi, de 17 h 30 à 19 h 30, des activités de toutes sortes, comme du cirque, du tricot, des échecs, des percussions, et bien plus, étaient organisées au parc. Elles avaient pour but de promouvoir l’interaction intergénérationnelle et de tisser un sentiment d’appartenance au sein de la communauté. « Au cours des trois dernières années, on a remarqué qu’il a commencé à s’établir un noyau de résidents qui revenait régulièrement », observe la directrice générale de La Maison des Familles, Véronique Coulombe, en précisant la soixantaine de personnes présentes à chaque édition. Ces fêtes hebdomadaires sont devenues un réel rendez-vous pour le voisinage. « À force de participer aux activités, il y a un lien qui s’est créé dans la communauté », met de l’avant Juliette Grosse, travailleuse de milieu à La Maison des Familles.

Pour Diana Restreo, une résidente du quartier, ces activités offrent bien plus que de changer la routine; elles ont un côté social très important. « Ça permet à des mères qui vivent dans la solitude de sortir de leur maison et d’aller à la rencontre de nouvelles personnes », fait remarquer cette habituée.

Diana Restreo, une résidente du quartier, a participé régulièrement aux activités hebdomadaires. (photo : Maude Petel-Légaré)

Diana Restreo, une résidente du quartier, a participé régulièrement aux activités hebdomadaires. (photo : Maude Petel-Légaré)

Une fête qui règle bien des problèmes

Bien que ces activités favorisent la vie de quartier, elles permettent aux citoyens d’aller à la rencontre de ressources qui peuvent jouer un rôle crucial au quotidien. Pour Diana, c’est un accès à des intervenants de qualité sans même devoir se rendre chez l’organisme en question. « Quand on a des difficultés, on n’a qu’à leur parler. Sinon, ils viennent à nous pour régler des problèmes avant même qu’ils arrivent », expose cette mère de famille. La géographie des évènements a été choisie en fonction du milieu pour favoriser l’échange entre les intervenants et la communauté. « On a opté pour le parc Germaine-Pépin car il est entouré d’HLM et il est stratégique pour effectuer des fêtes comme ça », développe l’intervenante de proximité et HLM de l’organisme Le Chez-Nous, Lisandre Lamarche.

Les bénévoles du Chez-Nous de Mercier-Est à pied d’œuvre. (photo : Maude Petel-Légaré)

Les bénévoles du Chez-Nous de Mercier-Est à pied d’œuvre. (photo : Maude Petel-Légaré)

Perspectives d’avenir

Avec le projet de transformation de la cour de voirie Honoré-Beaugrand, qui mettra en place 325 logements et qui accueillera huit cents nouveaux résidents, les citoyens ne sont pas sans mots. « Ça fait peur, car on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Mais, on va s’adapter, ça c’est sur », confie Diana Restreo d’un ton positif. Selon Lisandre Lamarche, face à cette future transformation Le Chez-Nous va rester sensible à tout cela. « Il va falloir travailler encore plus fort pour qu’on ne se retrouve pas dans une situation où un groupe social se referme sur lui-même », révèle l’intervenante. Cette philosophie est aussi présente à La Maison des Familles. « Même si cela pourrait créer une différence sociale, notre but premier restera d’unir tout le monde, d’où l’importance de continuer à effectuer des activités hebdomadaires », explique Véronique Coulombe.

C’est malgré tout dans une ambiance festive que s’est déroulée la soirée de clôture de l’animation du parc Germaine-Pépin. Tirage, maquillage, musique, bulles, épis de maïs et mascotte étaient présents et ont permis aux résidents de festoyer en grand. Si tout se déroule comme prévu, les rendez-vous hebdomadaires devraient être de retour pour la saison estivale 2017.

Vos commentaires
loading...