Publicité

Club de lecture : sans le savoir

Culture
Sable_mouvant

Voici les suggestions du Club de lecture cette semaine!

RomanSable_mouvant

Suggestion de Catherine Belleau, bibliothécaire à la Bibliothèque Mercier de la Ville de Montréal

Sable mouvant : fragments de ma vie, par Henning Mankell. Paris : Éditions du Seuil, 2015, 351 p.

Henning Mankell, romancier et dramaturge suédois, est né le 3 février 1948 et décédé le 5 octobre 2015 à l’âge de 67 ans. Auteur prolifique, il est le créateur du célèbre inspecteur Kurt Wallander, mais aussi de beaucoup d’autres romans et pièces de théâtre. Le livre que je vous suggère a été écrit très peu de temps avant sa mort.

Il aborde très peu le combat contre le cancer dont il est atteint pour mettre l’accent sur sa vision de la vie. Chaque chapitre aborde un sujet différent, et ces sujets sont tous aussi passionnants les uns que les autres. Mankell a une culture inouïe et nous la fait partager dans cette étonnante autobiographie. Il aborde, entre autres, l’enfouissement des déchets nucléaires en couche géologique profonde et les conséquences désastreuses que pourrait avoir cette pratique pour les générations futures. Il parle aussi des artistes qui ont peint, il y a 40 000 ans, des images fascinantes que nous retrouvons dans les grottes. Il relate diverses rencontres qu’il a faites durant son existence. L’amour, la jalousie, le théâtre et plusieurs autres thèmes nous sont racontés. Mankell écrit très bien. Un ouvrage inspirant et touchant. Très recommandé!

Suggestion de Marie-Eve Cloutier, journaliste et chef de pupitre

Apaise le temps, par Michel Quint, Éditions Phébus, Paris, 2016.
Apaise_le_temps

L’histoire se déroule à Roubaix, une petite ville du nord de la France. Abdel Duponchelle, dont le prénom trahit la double origine, était tout fier d’entrer dans la librairie des Lepage afin d’acheter un livre auprès de Mme Yvonne, à l’âge de cinq ans. Dès lors, malgré son jeune âge, il se retrouve sur la liste des clients fidèles, grâce à sa soif de lecture. Le jour où Yvonne meurt, Abdel, devenu professeur au lycée, s’occupe des arrangements funéraires et de la succession, avec Saïd et Zita, membres de l’entourage de la défunte. Fille unique de Georges et Julie, Yvonne n’avait pas d’enfant ni de mari. C’est donc d’abord avec hésitation, mais guidé par son inconscient, qu’Abdel accepte de reprendre le commerce. Il découvrira dans un premier temps que la librairie croule sous les dettes, mais aussi qu’Yvonne conservait des photographies d’archives révélant un pan de l’histoire de la guerre en Algérie et les représailles entre partisans du FNL et de l’OAS. Est-ce qu’Yvonne avait compris que la mort de son père n’avait pas été qu’un malheureux concours de circonstances, en 1962? Sur fond d’amitié, d’amour, de naïveté et de trahison, Abdel et ses amis mènent l’enquête.

Apaise le temps montre une parcelle de la trame multiculturelle que la France a héritée et les tensions qui viennent avec. Portés par l’entraide, les personnages connaissent une fin heureuse. Après la lecture du livre, on ne peut que souhaiter que le temps fasse également son œuvre pour la France actuelle.

46-sacre-sandwichLittérature jeunesse

Suggestion de Ganaëlle Roberge, intervenante en éveil à la lecture et au langage de La Maison des Familles de Mercier-Est.

Sacré sandwich! par Christian Voltz, éditions L’école des loisirs, 2006. 

Un aimable petit monsieur lit tranquillement son journal sans porter attention à la première page qui révèle avec éclat le retour du loup. Affamé, il marche jusqu’à la sandwicherie Mc Killian sans remarquer aucun des avertissements ponctuant son chemin. Son casse-croûte à la main, il cherche l’endroit idéal pour le savourer et, bien insouciamment, se dirige tout droit vers le repaire du loup…

Sacré sandwich! joue habilement avec la peur. Tout dans le récit pousse à croire que l’aimable petit monsieur sera dévoré. Et pourtant, l’histoire se dénoue de façon surprenante : grâce à sa force de caractère, le personnage renverse complètement la situation initiale.

Visuellement, les livres de Christian Voltz ravissent les yeux! On reconnait son style unique aux matériaux récupérés qu’il utilise pour créer ses illustrations et qui autrement se retrouveraient à la poubelle : ferraille rouillée, bouts de ficelle, fil de fer (pour tracer les silhouettes et le contour des visages), clous, morceaux de bois poli, boutons, etc. Les œuvres de Christian Voltz témoignent de sa conscience écologique et sociale et respirent l’humour et la poésie. Multidisciplinaire, l’artiste touche aussi à la création de films d’animation, de gravures, de sculptures, etc. Vous pouvez découvrir l’ensemble de son œuvre sur son site Internet : http://www.christianvoltz.com/accueil.php

Aimeriez-vous créer à votre tour des récits imagés à l’aide d’objets divers? Le livre 1001 jeux de créativité avec les objets de Philippe Brasseur pourrait vous inspirer! Il est disponible dans le réseau des bibliothèques de Montréal. Quant à l’album Sacré sandwich!, il est possible de l’emprunter à la Bibliothèque Mercier (section «Jeunes – Livres d’images» sous la cote VOL). 

Vos commentaires
loading...