Publicité

Du pavage bientôt dans le Faubourg Contrecoeur

Transport
Faubourg Contrecoeur
Travaux de pavage sur Amulette-Garneau, en octobre 2015 (photo: Stéphane Desjardins).

La deuxième couche de pavage sera posée au cours des prochaines semaines dans l’ensemble du Faubourg Contrecœur.

Cette couche tant attendue sera implantée partout entre les rues Robitaille et Myra-Cree, ainsi que sur Contrecœur jusqu’à la rue Sherbrooke, confirment des sources à l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Pour les rues de Grosbois et Marie-Ange-Bouchard, à l’est de Duchesneau, on attend la fin des chantiers de construction de Station Est et de la coop de solidarité Fusion Verte pour appliquer la deuxième couche de bitume. La rue Marie-Ange-Bouchard n’a d’ailleurs jamais été pavée.

Au nord de Robitaille, les rues Amulette-Garneau et Eugène-Achard ont été partiellement pavées sur quelques dizaines de mètres, à l’automne 2015. Cette dernière n’est pas encore ouverte à la circulation sur toute sa longueur. La rue Limoilou est encore en terre battue.

Dans cette portion du Faubourg, trois constructeurs érigent actuellement des maisons jumelées et unifamiliales et les chantiers vont bon train.

Les résidents du Faubourg, qui attendent ce pavage depuis longtemps, se plaignent depuis des années d’accrocher leurs portières aux trottoirs. De fait, ces travaux de pavages devaient être pilotés par l’entrepreneur Catania il y a plusieurs années déjà. Mais ils ont été retardés par le développement du Faubourg, qui s’est décalé dans le temps, et les ennuis de Catania, qui ont fait l’actualité et mentionnés à la Commission Charbonneau (au sujet de la corruption dans l’industrie de la construction). Cette société, qui fut impliquée dans un litige avec la Ville de Montréal et la Société d’habitation de Montréal, a fait faillite l’an dernier et ses engagements dans le Faubourg sont assumés par un liquidateur nommé par le tribunal.

Prolongement de la rue D’Anjou

Par ailleurs, Habitations Laurendeau est à l’étape de finition des quatre maisons jumelées situées de part et d’autre du futur lien piétonnier et cyclable qui reliera le petit bout de rue d’Anjou, angle Eugène-Achard, à la rue Anne-Courtemanche.

Ceci signifie que le chantier de ce lien sera lancé sous peu. Les plans sont complétés à l’arrondissement. On espère finir le chantier avant l’hiver, mais l’arrondissement n’annonce pas officiellement son lancement, prévu bientôt, pour éviter les déceptions si le chantier ne lève pas avant la saison froide. Actuellement, Laurendeau se sert de ce terrain pour de l’entreposage. Deux conteneurs y sont encore.

La rue d’Anjou demeurera motorisée jusqu’à la limite du Faubourg, mais sera uniquement piétonne et cyclable jusqu’à Anne-Courtemanche. Même les véhicules d’urgence n’y auront pas accès.

Vos commentaires
loading...