Publicité

La foire commerciale en images

Économie, Vie de quartier
Les élus locaux et les représentants des différents organismes impliqués ont profité de l’occasion pour inaugurer officiellement la toute nouvelle terrasse collective installée devant le café SÉSAME, rue Hochelaga. Jessie Pelchat, agente de développement du territoire chez Solidarité Mercier-Est (SME), Émilie Auclair, directrice générale chez SME, Réal Ménard, maire de l’arrondissement, Richard Celzi, conseiller de ville de Tétreaultville, Stéphane Tremblay, directeur général du SÉSAME et Jean-François Beaupré, directeur général de la Corporation d’animation des places publiques. (photo : courtoisie Mélanie Dusseault)
Les élus locaux et les représentants des différents organismes impliqués ont profité de l’occasion pour inaugurer officiellement la toute nouvelle terrasse collective installée devant le café SÉSAME, rue Hochelaga. Jessie Pelchat, agente de développement du territoire chez Solidarité Mercier-Est (SME), Émilie Auclair, directrice générale chez SME, Réal Ménard, maire de l’arrondissement, Richard Celzi, conseiller de ville de Tétreaultville, Stéphane Tremblay, directeur général du SÉSAME et Jean-François Beaupré, directeur général de la Corporation d’animation des places publiques. (photo : courtoisie Mélanie Dusseault)

C’est sous un soleil éclatant que s’est déroulée la Foire commerciale de la rue Hochelaga, le 3 septembre dernier. Résidants, commerçants, élus locaux, organismes communautaires et artistes étaient au rendez-vous pour cette deuxième édition organisée sous le thème des années 1950 et 1960. Voici quelques moments marquants, croqués sur le vif.

« Quand nous avions lancé l’idée d’organiser une foire commerciale, l’an dernier, on nous avait dit que c’était un pari audacieux. Pour cette deuxième édition, nous avions 44 kiosques, dont 30 commerçants et 15 organismes communautaires, deux prestations d’écoles de danse du quartier, trois artistes en spectacle, un DJ, deux autobus d’antan et une vingtaine de voitures d’époque », a énuméré Émilie Auclair, directrice générale de Solidarité Mercier-Est (SME).

Une activité qui permet de donner coup de pouce à la revitalisation de la rue Hochelaga, un projet cher à SME, la table de concertation du quartier qui faisait partie des organisateurs de l’événement, avec le PITREM (Programme d’information sur le travail et la recherche d’emploi de Montréal). « Nous travaillons au développement de Mercier-Est en tentant de mettre en place différents projets très concrets pour améliorer la qualité de vie des citoyens, comme l’installation de placettes publiques sur la rue Hochelaga ou de murales », a-t-elle ajouté dans une brève allocution, sur la scène de l’événement.

Cette fois, l’objectif était d’attirer les résidants pour qu’ils puissent découvrir les différentes ressources et les acteurs locaux du quartier. « L’idée derrière la thématique des années 1950 et 1960, c’est de rappeler les heures de gloire de la rue Hochelaga », a pour sa part indiqué Jean-François Beaupré, directeur général de la Corporation d’animation des places publiques (CAPP), le troisième organisme derrière la foire.

Le maire de l’arrondissement, Réal Ménard, en a aussi profité pour souligner l’importance d’offrir une programmation estivale accessible à tous. « Nous avons confié au CAPP le mandat d’organiser des activités pour que les familles qui restent dans l’arrondissement pour l’été puissent aussi en profiter. » Avec musique, spectacles, animations pour enfants, la Foire commerciale, financée par l’arrondissement, la Caisse Desjardins d’Anjou-Tétreaultville et SME, dépasse donc la simple vente trottoir et rempli ce mandat.

Dans la même veine, les élus locaux et les représentants des différents organismes impliqués ont profité de l’occasion pour inaugurer officiellement la toute nouvelle terrasse collective installée devant le café SÉSAME, rue Hochelaga. Ainsi, tous les citoyens sont invités à y profiter de cette nouvelle installation pour manger leur lunch, déguster un repas acheté chez un restaurateur du coin, s’asseoir pour discuter avec des amis, etc. Durant la saison froide, le tout sera démonté et entreposé jusqu’à l’été.

Vos commentaires
loading...