Publicité

Up Café quitte Mercier-Est

Économie
Prisca et Yacouba Sedion, à l’ouverture du Up Café Hochelaga, en 2015. (photo : Stéphane Desjardins)
Prisca et Yacouba Sedion, à l’ouverture du Up Café Hochelaga, en 2015. (photo : Stéphane Desjardins)

Les deux Up Café ont fermé leurs portes. Les propriétaires, Yacouba et Prisca Sedion, veulent s’installer ailleurs dans Montréal.

« Ce n’est pas une fermeture, mais un déménagement, explique M. Sedion. Nous discutons présentement avec plusieurs propriétaires. On vise à ouvrir au moins deux cafés dans des quartiers comme le Plateau Mont-Royal, le Centre-Ville ou Villeray. Les négociations sont très avancées. »

Les deux Up Café, rues Hochelaga et de Grosbois, ont fermé définitivement le lendemain de la fête du Travail. Up Café a vu le jour en février 2015, rue Hochelaga. L’endroit est rapidement devenu une institution dans le quartier. Les Sedion, père et fille, ont ouvert une succursale près du Faubourg Contrecœur en mai 2015, rue de Grosbois. Cette succursale n’a jamais attiré les foules et a fermé en janvier dernier. Puis, elle a rouvert en juillet.

« J’ai voulu lancer ces cafés dans mon quartier où j’habite, mais l’achalandage n’a jamais été assez important pour que ce soit profitable. J’aime mon quartier, mais pas au détriment de mes finances personnelles. »

Yacouba Sedion n’a pas effectué un diagnostic poussé sur son expérience dans Mercier-Est. « Mais je constate qu’il n’existe pas une culture du café dans le quartier, dit-il. Évidemment, on a fait nos erreurs et nos apprentissages. On ne les refera pas ailleurs! »

M. Sedion croit qu’avec de nouveaux emplacements, dans les quartiers de son choix, il pourra multiplier ses revenus par dix. « On va s’installer où ça compte », affirme-t-il, sans la moindre amertume sur son expérience dans Mercier-Est.

Vos commentaires
loading...