Publicité

De nouveaux locaux pour l’Antre-Jeunes

Vie de quartier
L'Antre-Jeunes de Mercier-Est s'installera au-dessus du Jean Coutu. (Photo: Anne-Marie Tremblay)
L’Antre-Jeunes de Mercier-Est s’installera au-dessus du Jean Coutu. (Photo: Anne-Marie Tremblay)

Forcé de déménager à cause du mauvais état de l’immeuble dans lequel il est actuellement installé, l’organisme l’Antre-Jeunes de Mercier-Est a fini par trouver une nouvelle adresse, après des mois de recherches intensives. Fin octobre, la maison des jeunes prendra place au deuxième étage du 8693, rue Hochelaga.

À partir de novembre, les adolescents qui fréquentent l’organisme auront maintenant rendez-vous au-dessus du Jean Coutu et partageront l’étage avec le Service des Loisirs Sainte-Claire. L’Antre-Jeunes aura toutefois une entrée distincte vers ses nouveaux locaux, situés à quelques pas de leur ancienne adresse. « Il y avait deux grands locaux vides. L’un abritera les bureaux de l’équipe, alors que l’autre sera aménagé pour accueillir les jeunes. Nous allons y installer une cuisine et refaire notre studio de musique, entre autres », explique indique Marie Anne Guichandut, adjointe à la direction.

C’est l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, partenaire de l’Antre-Jeunes et propriétaire du bâtiment actuel de l’organisme, qui financera les travaux et le loyer, précise la directrice adjointe. En effet, l’immeuble n’appartient pas à la ville en tant que telle, mais l’arrondissement y louait déjà des locaux pour le Service des Loisirs Sainte-Claire et pour abriter quelques-uns de leurs employés. Ils ont donc ajouté ces deux espaces supplémentaires au bail, indique-t-elle. D’ailleurs, les détails de cette entente devraient être connus et approuvés lors de la prochaine séance du conseil d’arrondissement, le 4 octobre.

Le quartier passé au tamis

Marie Anne Guichandut a ratissé le quartier pendant des mois à la recherche de l’endroit idéal. Et le temps était compté, puisque l’Antre-Jeunes ne pouvait rester dans ces locaux actuels, qui montrent plusieurs problèmes, dont de moisissures, à la suite de plusieurs dégâts d’eau, entre autres.

Depuis le printemps dernier, l’équipe et l’arrondissement tentent donc de mettre la main sur un espace qui pourra accueillir les activités de l’organisme. « Ce n’est pas facile, car nos locaux actuels comptent trois étages. Il fallait donc trouver un bâtiment qui correspondait à nos besoins, en termes de grandeur et d’accessibilité. On voulait un endroit qui se situe dans le même secteur où on est actuellement, ou dans le sud du quartier, où nous aimerions ouvrir un troisième point de service. »

Ainsi, l’équipe a visité tous les locaux vacants, commerciaux et résidentiels, de ces secteurs, pour trouver. « C’est l’arrondissement qui nous a proposé cette solution. Même si les locaux sont plus petits que ceux que nous occupons actuellement, c’était adéquat », explique la directrice adjointe.

Pour le moment, L’Antre-Jeunes ne sait pas si sa relocalisation sera temporaire ou non. En effet, l’arrondissement n’a pas encore précisé s’il prévoit des travaux sur l’immeuble qui abrite actuellement la Maison des jeunes, située au 8615, rue Hochelaga. Si c’était le cas, l’organisme pourrait y retourner après la réfection du bâtiment.

Vos commentaires
loading...