Publicité

Le centième anniversaire du repos Saint-François d’Assise en cinq événements

Histoire
Le Repos Saint-François-d'Assise, situé dans l'est de Montréal, célèbre cette année son centième anniversaire. (photo : archives Repos Saint-François-d'Assise)
Le Repos Saint-François-d’Assise, situé dans l’est de Montréal, célèbre cette année son centième anniversaire. (photo : archives Repos Saint-François-d’Assise)

Fort d’une riche histoire, le repos Saint-François d’Assise propose une multitude d’activités autour de son centième anniversaire. L’occasion de découvrir les origines de ce cimetière, de prendre le temps de penser à ses proches disparus ou tout simplement de se balader dans cet immense espace vert de huit millions de pieds carrés, situé au cœur de l’est de Montréal.

Colloque sur le deuil

Le repos Saint-François d’Assise sera l’organisateur d’un grand colloque sur le deuil, qui se déroulera le 16 octobre prochain. Plusieurs conférences seront à l’horaire de cette journée destinée aux familles et aux proches de personnes qui doivent composer avec cette difficile épreuve. Parmi celles-ci, l’auteure Marie Laberge prendra la parole. Celle qui a reçu, entre autres, le prix du gouverneur général du Canada parlera de son dernier roman, Ceux qui restent, qui a pour toile de fond le suicide. La psychologue spécialiste du deuil, Johanne de Montigny, livrera aussi une conférence sur la traversée du deuil. Elle signe aussi des chroniques mensuelles sur le site du Repos Saint-François-d’Assise. De la musique et de l’art seront aussi au programme, notamment avec la prestation de la violoncelliste Claire Oppert.

Les activités sont gratuites, mais il faut s’inscrire au préalable.
En savoir plus

Concours : Le repos… en photos

Les photographes amateurs sont invités à immortaliser la beauté du repos Saint-François d’Assise. Les trois gagnants seront dévoilés à la Maison de la culture Mercier, en juin 2017 et recevront des chèques cadeaux pour du matériel photographique (1000 $-500 $-250 $). Leurs œuvres primées, ainsi que les coups de cœur du jury, y seront ensuite exposées.

En savoir plus

Circuit de la mémoire

Saviez-vous que des personnalités publiques comme l’ancien maire de Montréal, Jean Doré, l’acteur Jean Duceppe ou encore le politicien et homme d’affaires Marcel Léger sont enterrées au Repos Saint-François-d’Assise? Une tranche d’histoire que l’administration du cimetière a décidé de mettre en valeur, grâce à une carte localisant quelque 250 personnalités du domaine des arts, du sport, de la politique ou autres qui reposent maintenant dans l’est de Montréal. À cela s’ajoute le Circuit de la mémoire, un parcours piétonnier qui permet de rendre hommage à quelque 25 personnalités qui s’y retrouvent aussi.

Uniquement sur papier, ces deux cartes sont disponibles dans les bureaux de l’administration du cimetière et devraient aussi être mises en ligne d’ici peu.

Jardin du souvenir

Une statut de bronze à la mémoire de Saint-Jean-Paul II a été installée au Jardin du souvenir, cet été. (photo: Anne-Marie Tremblay)

Une statut de bronze à la mémoire de Saint-Jean-Paul II a été installée au Jardin du souvenir, cet été. (photo: Anne-Marie Tremblay)

En juin 2016, le repos Saint-François d’Assise a inauguré officiellement son Jardin du Souvenir, situé non loin de l’entrée Haig. Inspirées par la Renaissance, les installations comptent deux canaux qui se croisent, en forme de croix et qui laissent couler l’eau. Deux fontaines surplombent aussi l’espace créé autour d’un agora mettant à l’honneur une statue de bronze de Jean-Paul II, cet ancien pape qui a obtenu la sainteté. « C’est un espace de recueillement et de repos ouvert à tout le monde. On peut s’asseoir sur les bancs pour y lire ou pour s’y reposer », explique Alain Chartier, consultant et responsable des festivités du centième anniversaire.

Inauguration d’un monument commémoratif

Le 2 novembre prochain, une cérémonie permettra d’inaugurer un monument mettant en vedette le lien toujours existant entre la paroisse Saint-François d’Assise et le cimetière du même nom. « Ce monument, installé près de l’entrée de la rue Beaubien, met en vedette la croix de fer forgé qui ornait l’un des deux clochers de la quatrième église, qui a été détruite lors de la construction du pont tunnel Louis-H Lafontaine », explique Alain Chartier. Une façon tangible de rappeler l’histoire et l’origine de ce lieu.

En savoir plus

Lancement d’un livre souvenir

L’équipe prépare actuellement un livre qui présentera les 100 ans du cimetière et son histoire, d’hier à aujourd’hui. « Nous voulons que ce volume trace à la fois la rétrospective de notre histoire, mais présente aussi notre vision d’avenir », précise Alain Chartier. Cet ouvrage devrait être lancé officiellement lors de la cérémonie de clôture du 100e anniversaire, prévue au mois de mars 2017. Toutefois, les détails restent encore à ficeler.

Pour connaître les autres activités 

A lire aussi
Repos Saint-François d’Assise : 1916-2016

 

 

 

 

Vos commentaires
loading...