Publicité

Tim Hortons s’installe à Montréal-Est

Économie
Les travaux vont bon train pour le prochain Tim Hortons, angle Sherbrooke et Joseph-Versailles. (Photo: Stéphane Desjardins)
Les travaux vont bon train pour le prochain Tim Hortons, angle Sherbrooke et Joseph-Versailles. (Photo: Stéphane Desjardins)

La multinationale Tim Hortons ouvrira un restaurant à l’angle des rues Sherbrooke et Joseph-Versailles, soit à deux pas de Mercier-Est. Mais aucune succursale n’est encore prévue dans le quartier.

Si l’on consulte la carte des Tim dans l’est de Montréal, on remarque que Mercier-Est est comme dans un trou pour cette chaîne.

Les établissements à proximité du quartier :

  • Hochelaga/Parkville, près de Langelier (Mercier-Ouest);
  • Sherbrooke/Arcand (Mercier-Ouest);
  • Sherbrooke/Langelier, au centre commercial Domaine (Mercier-Ouest);
  • Métropolitain/Du golf (Anjou);
  • Ray-Lawson/Henri-Bourassa (Anjou, à la limite de Montréal-Nord);
  • Broadway/Henri-Bourassa (Montréal-Est);
  • Saint-Jean-Baptiste/René-Lévesque (Pointe-aux-Trembles);
  • Sherbrooke/Chevalier, près de Tricentenaire (Pointe-aux-Trembles);
  • Sans oublier les stations-service où il existe un comptoir Tim Hortons (Yves-Prévost/autoroute 25, Beaubien/Galeries-d’Anjou, Saint-Jean-Baptiste/Sherbrooke).

Il y a plus de 500 restaurants Tim Hortons au Québec (le 500e a ouvert en 2012 à Sainte-Adèle). La chaîne compte plus de 3650 points de vente au Canada, 4413 dans le monde, dont 113 au Moyen-Orient! Elle a été achetée par Burger King en 2014 pour 11,4 milliards $US. Les nouveaux propriétaires ont créé la filiale Restaurant Brands International, qui a installé son siège social à Oakville en Ontario pour payer moins d’impôts corporatifs aux États-Unis (oui, le Canada est considéré comme un paradis fiscal aux États-Unis). L’actionnaire majoritaire est le fonds d’investissement brésilien 3G Capital, qui s’est associé à l’investisseur Warren Buffett, deuxième homme le plus riche du monde, et sa firme Berkshire Hathaway, pour acheter Tim Hortons. Signalons que Berkshire Hathaway possède aussi Dairy Queen.

Aux fins de cet article, Tim Hortons n’a pas répondu à nos demandes d’entrevue.

Une culture du café

Si plusieurs résidents de Mercier-Est répètent qu’ils aimeraient que la chaîne s’installe dans le quartier, d’autres ont cette bannière en horreur.

La fermeture récente des deux Up Café, dont les propriétaires entendent s’installer ailleurs à Montréal, a relancé le débat sur la « culture du café » dans Mercier-Est. Certains considèrent que, faute d’intérêt ou à cause de la démographie, le quartier n’a pas la masse critique de clients potentiels pour faire vivre un café haut de gamme, mais qu’une chaîne comme Tim Hortons s’inscrit parfaitement dans la culture locale.

Certains commentaires de nos lecteurs, à la suite de la fermeture des Up Café, soulignent le fait que Mercier-Est est davantage une banlieue qu’un quartier fortement urbanisé, comme Hochelaga, où foisonnent les cafés de quartier. Certains sont encore plus cinglants : «Pas de culture du café? Pas de culture de grand-chose…» D’autres mentionnent que la population locale encourage difficilement ses petits commerçants.

Pourtant, la chaîne Starbucks possède une succursale à l’angle des rues Langelier et Bélanger, un territoire encore plus banlieusard que le nôtre. Et, Van Houtte a longtemps eu une adresse rue Sherbrooke, qui a fermé en 2014. D’autres chaînes, comme Presse Café, Café Dépôt ou Second Cup, sont installées aux Galeries d’Anjou ou à Place Versailles. L’autoroute 25 semble une barrière psychologique pour l’établissement d’un café de quartier de qualité, qu’il soit indépendant ou faisant partie d’une bannière.

Et vous, amis lecteurs de Mercier-Est, quel genre de café aimeriez-vous?

Capture d’écran 2016-10-12 à 15.50.45

Carte tirée du localisateur de restaurants du site web de Tim Hortons.

Vos commentaires
loading...