Publicité

Club de lecture : grisaille de novembre

Culture
OuvreMoiTaPorte-visuel_Mise en page 1

Voici les suggestions du Club de lecture cette semaine!

lombre-du-ventRoman

Suggestion de Catherine Belleau, bibliothécaire à la bibliothèque Mercier de la Ville de Montréal

L’ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafón. Paris : Grasset, 2004, 524 p.

A remporté le Prix des Libraires du Québec, catégorie romans hors Québec, 2005.

Magnifique et débordant d’imagination est le roman que je viens de terminer de l’écrivain espagnol Carlos Ruiz Zafón. Il est né à Barcelone en 1964. Ce premier tome fait partie du cycle du « Cimetière des Livres Oubliés ». Il fut un best-seller mondial lors de sa sortie en 2001 dans sa version originale et en 2004 pour la version française. Certains d’entre vous l’auront probablement déjà lu. Pour moi, c’est une très belle découverte. En tant que bibliothécaire, j’en avais, évidemment, beaucoup entendu parler lors de sa publication.

Il n’est jamais trop tard pour lire un récit d’une telle beauté.

À Barcelone en 1945, le personnage principal et narrateur, Daniel Sempere est un jeune garçon dont le père, boutiquier de livres d’occasion, lui fait découvrir un lieu mystérieux appelé le Cimetière des Livres Oubliés. Parmi tous ces livres, il doit en choisir un seul avec lequel il partira. Le choix qu’il fait, « L’ombre du vent » de l’auteur Julián Carax changera toute son existence. À la fois historique, réaliste et fantastique, ce roman est surtout une intrigue passionnante à suivre. L’auteur a une écriture sublime et poétique et est très doué pour décrire les ambiances que vivent les personnages. J’ai particulièrement adoré le personnage Fermín Romero de Torres. Vous m’en donnerez des nouvelles!

OuvreMoiTaPorte-visuel_Mise en page 1Littérature jeunesse

Suggestion de Ganaëlle Roberge, intervenante en éveil à la lecture et au langage de La Maison des Familles de Mercier-Est.

Ouvre-moi ta porte, texte de Michaël Escoffier et illustré par Matthieu Maudet, éditions L’école des loisirs, 2014. 

Nous retrouvons avec joie le prolifique duo Michaël Escoffier et Matthieu Maudet qui ont créé plusieurs albums ensemble, dont le savoureux Le ça (à lire, si vous ne connaissez pas!). Ouvre-moi ta porte s’annonce comme un clin d’œil à la comptine populaire du grand cerf : « Cerf, cerf, ouvre-moi / Ou le chasseur me tuera / Lapin, lapin, entre et viens / Me serrer la main ». Ici, les rôles sont inversés : c’est le lapin qui accueille le cerf chez lui, ce dernier est poursuivi par le loup qui, à son tour, cherche à entrer, car un monstre le pourchasserait. Illustré dans les teintes de gris, de noir et de blanc, le livre nous ouvre sa porte et nous invite dans ses ambiances nocturnes où des silhouettes noires prennent la fuite, vont et viennent, sur un fond gris étoilé. De nombreux volets dynamisent l’album; en les ouvrant, le lecteur entre en jeu et rythme le déroulement du récit. Je vous incite à lire le livre jusqu’à la dernière page : l’histoire tout en chassés-croisés se dénoue de façon habile et étonnante même à la quatrième page de couverture (le dos du livre). Un album rempli de péripéties, de suspenses et d’humour pour jouer avec la nuit et ses ombres. Le livre est disponible à la Bibliothèque Mercier dans la section « Jeunes – Nouveautés ». 

vaccin_vrai_fauxSanté

Suggestions de Marie-Eve Cloutier, journaliste et chef de pupitre pour Pamplemousse.ca

Vaccins : le vrai du faux, de Brigitte Bègue, éditions Delachaux et Niestlé. Paris, 2014.

Novembre est arrivé hier et le premier jour de ce mois marque également le début de la campagne de vaccination contre la grippe. Je viens justement de terminer la lecture de ce livre sur la question des vaccins en général, dont le but de l’ouvrage est de nous aider à y voir plus clair, de la façon la plus factuelle possible. Puisque le livre provient d’un éditeur français, les références sont évidemment soit françaises, soit européennes, ou parfois mondiales, lorsque l’on s’appuie sur des statistiques de l’Organisation mondiale de la santé. Néanmoins, certains chapitres demeurent universels, peu importe d’où l’on vient, par exemple, concernant le fonctionnement d’un vaccin et la balance bénéfices-risques.

L’efficacité de l’ouvrage réside en ses chapitres courts. Assez rapidement, on arrive à mieux comprendre les différences entre les types de vaccins, les raisons pour lesquelles une certaine méfiance de la part de la population est née ces dernières années à leur égard et pourquoi est-il important de comprendre dans quel contexte est-il important de se faire vacciner.

Vos commentaires
loading...