Publicité

25 chandelles et deux nouveaux logos pour le PITREM

Économie
L'équipe du PITREM a dévoilé les logos gagnants. (photo tirée du fil Facebook du PITREM)
L’équipe du PITREM a dévoilé les logos gagnants. (photo tirée du fil Facebook du PITREM)

Pour souligner son 25e anniversaire, le Programme d’information sur le travail et la recherche d’emploi de Montréal (PITREM) a décidé de réactualiser son image. Un changement dans la continuité pour cet organisme qui n’a jamais dérogé à sa mission première : aider les jeunes à intégrer le marché de l’emploi.

« Tout a commencé il y a 25 ans, lorsqu’un intervenant de centre jeunesse Mont Saint-Antoine a eu l’idée de jumeler un jeune avec un parrain en entreprise. C’était un concept novateur qui a continué d’être un service phare de notre organisme », a lancé Danielle Lacombe, actuelle directrice générale devant la trentaine de participants, membres de l’équipe et intervenants du quartier réunis pour l’occasion. Dix-huit ans plus tard, le volet Carrefour jeunesse emploi (CJE) s’est greffé à l’organisme.

Pour souligner cet anniversaire, l’équipe a donc décidé de moderniser son image, en se dotant de nouveaux logos pour le PITREM et le CJE. Pour ces deux entités, deux suggestions étaient soumises au vote public, sur Facebook et directement sur place lors de l’événement, qui s’est tenu le 16 décembre dernier, 25 ans jour pour jour après la naissance du PITREM. « Nous voulions actualiser nos logos pour avoir une image plus jeune, plus dynamique, avec des couleurs tendance », a ajouté la directrice générale.

Deux versions des logos du PITREM et du CJE Mercier étaient soumises au vote populaire. (capture d'écran provenant du fil Facebook du PITREM)

Deux versions des logos du PITREM et du CJE Mercier étaient soumises au vote populaire. (capture d’écran provenant du fil Facebook du PITREM)

Image différente, mission identique

Fidèle à sa mission première, le PITREM avait confié la tâche à Alexandre Beal. À 29 ans, il complète actuellement une attestation d’études collégiales (AEC) en graphisme, en plus de travailler pour joindre les deux bouts. Une deuxième carrière pour le jeune homme et une première opportunité de faire ses preuves sur le marché du travail. Un contrat qui a débuté en octobre dernier et qui a demandé beaucoup de travail, explique-t-il. Car la création d’un logo ne s’improvise pas. « Ça doit pouvoir durer dans le temps. Il y a donc toute une démarche derrière la conception. Il faut prendre le temps de se rendre dans l’organisme, de comprendre ce qu’ils font, de rencontrer les gens, de capter l’ambiance, pour leur proposer des images qui leur ressemblent réellement, qui correspondent à leur organisation. »

Sur la douzaine de déclinaisons proposées, deux ont été retenues. La première, où une flèche montre la direction à prendre, n’a pas obtenu la faveur populaire. C’est plutôt le logo carré, une version inspirée de l’ancien modèle avec des angles plus doux et des couleurs plus modernes, qui a été retenue. « C’était mon préféré, explique Danielle Lacombe. On peut y voir des mains qui se tiennent, un fauteuil, une roue qui avance. » Des symboles qui représentent bien les multiples services offerts par l’organisme, mais aussi son côté chaleureux et proche des jeunes.

Au cours des années, l’organisme a aussi optimisé son utilisation des médias sociaux. D’où l’idée de solliciter l’avis des gens sur Facebook.  « Mais il faut faire attention, parce que ce ne sont pas tous les jeunes qui ont accès à Internet, contrairement à ce qu’on pourrait croire », ajoute Danielle Lacombe. En effet, certains sont dans une situation si précaire qu’ils ne peuvent être branchés. Ce qui peut rendre la réintégration encore plus ardue.

Rappelons que le PITREM est un organisme communautaire qui offre des services aux jeunes de 35 ans et moins de Mercier et de Montréal pour favoriser leur insertion sociale, professionnelle et économique. À titre d’exemple l’an dernier, l’organisme a parrainé plus d’une centaine de stages en entreprise et pu donner un coup de pouce personnalisé en recherche d’emploi à plus de 200 jeunes.  Au total, ce sont plus de 500 personnes qui ont été rejointes par l’un ou l’autre des services offerts par l’organisation, en 2015-2016.

Vos commentaires
loading...