Publicité

35 M$ pour la construction d’une école spécialisée

Éducation
La construction d'un nouveau bâtiment permettra à l'école Irénée-Lussier d'y concentrer toutes ses activités. Ici, on voit l'annexe Le Caron, située sur Mousseau dans Mercier-Est. (photo : Anne-Marie Tremblay)
La construction d’un nouveau bâtiment permettra à l’école Irénée-Lussier d’y concentrer toutes ses activités. Ici, on voit l’annexe Le Caron, située rue Mousseau dans Mercier-Est. (photo : Anne-Marie Tremblay)

Quelque 35 M$ seront injectés pour la construction d’une nouvelle école spécialisée dans l’arrondissement. Ce nouvel établissement permettra de concentrer les activités de l’école Irénée-Lussier, actuellement réparties dans trois annexes, dont une, dans Mercier-Est, en un seul lieu.

Ce bâtiment tout neuf, qui aura pignon sur rue dans Hochelaga-Maisonneuve, pourra accueillir sous un même toit jusqu’à 250 élèves lourdement handicapés, atteints du trouble de l’autisme ou de surdité et qui fréquentent Irénée-Lussier ou ses annexes. En plus de faciliter la vie de l’équipe-école, qui n’aura plus à gérer trois sites différents, le bâtiment sera construit sur mesure pour réponse aux besoins de cette clientèle, explique Émile Auclair, commissaire scolaire de Mercier.

En effet, à cause d’une hausse d’inscriptions, l’école Irénée-Lussier a dû étendre ses activités dans d’autres bâtiments au fil du temps, notamment à l’ancienne école Le Caron, située au 2205, rue Mousseau. Autrefois fréquentée par une clientèle régulière, cette annexe n’est pas entièrement adaptée à la réalité de ces élèves. Même si des aménagements avaient été faits, il n’y avait pas, par exemple, d’ascenseur, explique-t-elle. « Pour les enfants atteints d’un trouble de l’autisme, c’est compliqué de se retrouver au milieu de tous ces escaliers. On travaille leur autonomie et l’environnement est presque plus complexe dans l’école qu’à l’extérieur, à cause des escaliers. C’est presque un labyrinthe! »

La construction d’une nouvelle école était donc réclamée par le milieu depuis plusieurs années. Selon les plans actuellement sur la table, le bâtiment comptera 37 classes réparties sur quatre étages et comprendra aussi un gymnase, une cafétéria, des salles de repos et des ascenseurs. Le chantier, financé et annoncé par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, devrait se terminer en 2020-2021.

Répercussions dans Mercier-Est

Cette nouvelle pourrait aussi changer la carte scolaire dans le quartier Mercier-Est. « Cela libérera l’école Le Caron, alors que nous avons besoin d’espace pour répondre à la hausse des inscriptions dans les écoles du quartier », précise Émilie Auclair. En effet, selon les prévisions de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), le secteur Tétreaultville comptera 1020 inscriptions supplémentaires en 2019-2020. L’établissement, qui a accueilli des classes régulières jusqu’en 2006, pourrait donc réintégrer sa vocation première.

Ce n’est pas la seule mesure qui a été prise pour faire face à ce boom démographique dans Mercier-Est. Rappelons que la CSDM annonçait, il y a quelques semaines, avoir reçu plus de 3 M$ pour récupérer et reconvertir un ancien établissement scolaire, situé au 3075, avenue Lebrun. De plus, des travaux d’agrandissement sont en cours dans les écoles Saint-François-d’Assise et Philippe-Labarre.

 

Vos commentaires
loading...