Publicité

Dénonçons tous les discours haineux

Élus
L’édifice du Washington Post à Washington, D.C. (photo : Daniel X. O’Neil - Wikimedia)
L’édifice du Washington Post à Washington, D.C. (photo : Daniel X. O’Neil – Wikimedia)

Après le tragique attentat de Québec, plus que jamais nous devons apaiser les tensions et dénoncer ceux qui essaient de les attiser.

Alors que nous réalisons l’importance de dénoncer fermement les discours haineux, le Parlement canadien a fait le mauvais choix en refusant de condamner le billet d’un chroniqueur controversé.

Dans le Washington Post du 1er février dernier, le chroniqueur canadien J.J. McCullough publiait un texte dans lequel il affirme que le Québec est une société qui, de par sa culture unique, «produit une foule de fous, enclins à des massacres publics ». Il y dépeint les Québécois comme étant « antisémites », « bigots », « profascistes », et le Québec comme étant « inhospitalier », « arrogant » et « visiblement plus raciste que la norme canadienne ». Ces propos sont incendiaires et manquent franchement de décence dans le contexte des attentats de Québec où tout le monde essaie de se recueillir et d’apaiser les tensions.

Le Bloc Québécois a demandé le consentement unanime des partis fédéraux pour déposer une motion affirmant « que cette Chambre condamne sans réserve les propos haineux tenus à l’encontre du peuple québécois par un chroniqueur de Vancouver dans le Washington Post le 1er février dernier et presse le gouvernement de défendre la réputation du Québec sur la scène internationale ».

Des voix se sont élevées en défaveur de cette motion, notamment au sein des troupes conservatrices. Résultat : la motion fût battue. Il s’agit pourtant de propos dangereux qui, de plus, sont publiés dans un quotidien majeur.

Voici l’hyperlien vers la question posée sur ce sujet à la Chambre des Communes par ma collègue Monique Pauzé, députée de Repentigny : https://www.facebook.com/monique.pauze1/videos/1404152342963350/

Les opinions émises dans les blogues sont celles de leurs auteurs et non celles de Pamplemousse.ca.
Vos commentaires
loading...