Publicité

Encore des soucis dans la construction du tramway à la Longue-Pointe

Histoire
L'édition du 16 juillet 1903. (photo : capture d’écran du journal La Patrie, BAnQ)
L’édition du 16 juillet 1903. (photo : capture d’écran du journal La Patrie, BAnQ)

En 1903, il n’y a presque pas une semaine qui passe sans que l’on parle de la construction du tramway, à la Longue-Pointe.

Dans un article, souvent en dernière page du journal La Patrie, le projet avance bien. La nouvelle suivante, le projet est bloqué par ses opposants. Et ça recommence.

Dans l’édition du 16 juillet 1903, la Compagnie du Parc et de l’Île est forcée d’interrompe la construction de la ligne de train. Voici l’extrait des propos rapportés cette journée-là :

La Compagnie des Tramways de Montréal fait actuellement construire une nouvelle voie entre Maisonneuve et la Longue-Pointe.

La compagnie a été obligée de suspendre ses travaux, ce matin, à la suite d’un bref d’injonction émané contre elle, par la Cour Supérieur, à la demande du Terminal.

Cette dernière compagnie prétend que la Cie du Parc et de l’Île n’a pas de charte l’autorisant à construire cette ligne de tramway. La Montreal Street Railway nous dit-on, plaidera à cette injonction.

En attendant la fin des difficultés, les dormants de la compagnie, soigneusement alignés ou entassés, dormiront le long de la route qui sépare Maisonneuve de la Longue-Pointe.

Mullarkey, que notre reporter est allé voir ce matin, déclare que ni la compagnie du Parc et de l’Île, ni celle des tramways de Montréal, n’ont le droit de construire une voie électrique dans la paroisse de la Longue-Pointe.

Le gérant du Terminal a ajouté que sa compagnie avait, à maintes reprises offert à la municipalité de la Longue-Pointe, de construire une ligne de tramways longeant le chemin à barrière entre Montréal et cette municipalité. Cette offre a même été faite par acte notarié, et ce aux mêmes conditions qui ont été posées à la compagnie du Parc et de l’Île.

Vos commentaires
loading...