Publicité

Le chargement total de la neige sera complété d’ici mercredi prochain sur l’ensemble du territoire

Communiqués
souffleuse Mercier-Est
(Photo: Arrondissement MHM)

M. Réal Ménard, maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, a tenu à faire le point sur les opérations de déneigement en cours sur le territoire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve pour informer les citoyens de l’arrondissement et répondre à leurs préoccupations. « Soyez assurés que toute l’énergie est présentement déployée afin de compléter les opérations de déneigement débutées le 12 février dernier sur l’ensemble du territoire de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve. Je tiens sincèrement à remercier les citoyens de leur patience puisque je comprends que celle-ci est légitiment éprouvée par les temps qui courent » a mentionné le maire de l’arrondissement, M. Réal Ménard, tout en précisant que « nos opérations actuelles se poursuivront sur toutes les rues où la neige accumulée depuis les précipitations additionnelles des 14 et 15 février sera chargée afin d’avoir enfin un territoire exempt de neige au plus tard mercredi prochain ».

Fonctionnement des opérations de déneigement

« Dès qu’une opération de déneigement est décrétée par la Ville de Montréal, la priorité est donnée aux besoins de dégagement du réseau artériel sur l’ensemble du territoire. Nos équipes sont donc déployées à assurer le maintien de la fluidité de la circulation sur les rues plus achalandées de notre arrondissement et ensuite, elles se dirigeront vers les zones scolaires et commerciales. Évidemment, toutes ces opérations sont effectuées en respectant des scénarios optimisés qui limitent au maximum les pertes de temps, et ce, pour être en mesure d’être plus efficace et en faire plus en moins de temps », a affirmé le maire Réal Ménard.

En ce sens, par exemple, le même côté des rues dans un sens unique est chargé en premier. « J’invite les citoyens irrités par cette situation à être compréhensifs par rapport au fait qu’il est plus efficace de charger le côté droit d’une rue à sens unique en premier, car mécaniquement, une souffleuse souffle toujours sa neige à gauche. Concrètement, la souffleuse doit circuler dans l’andain de neige et le camion dans le milieu de la rue. Dans le cas où on voudrait charger le côté gauche de la rue, il faudrait déplacer les accumulations de neige situées le long du trottoir gauche jusque dans le milieu de la rue », a ajouté le maire Réal Ménard.

Par ailleurs, il faut également être indulgent envers les réalités humaines et physiques dans lesquelles nous vivons, avec notamment, des contraintes opérationnelles face à des situations aussi complexes que variées et l’obligation légale de respecter la Loi 430 (sur les heures de conduite et de repos) visant à accorder une journée de pause bien méritée à nos cols bleus après 6 jours d’opération sans arrêt. « Nous avons un hiver extrêmement capricieux où les nombreux changements brusques de température ont affecté le déroulement normal de nos opérations à plusieurs reprises depuis la mi-décembre. Nous avons 6 équipes en opération jours et nuits qui font un travail rigoureux dans les circonstances que l’on a connues avec de fortes accumulations de neige, des épisodes de gel/dégel et de pluie verglaçante, en plus de contrats de déneigement octroyés à des entrepreneurs privés dans chacun des quartiers de l’arrondissement », a tempéré le maire de l’arrondissement, M. Réal Ménard.

Trottoirs, déglaçage et puisards 

« Bien qu’il s’agit toujours d’opérations ayant un coût très élevé, nous considérons la sécurité et la qualité de vie de nos résidents comme primordiales et prioritaires. Soyez aussi assuré que nous déclenchons nos opérations de déblaiement, de déglaçage des rues et des trottoirs ou du chargement de la neige dès que le besoin s’en fait sentir. Ce n’est souvent pas qu’une question de quantité de neige tombée, mais également d’accumulation de neige au sol ou d’eau pouvant entrainer des risques d’inondation », a conclu le maire Réal Ménard.

Source : Arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Vos commentaires
loading...