Publicité

Le lot 402 qui deviendra le parc Pierre-Tétreault

Histoire
Carte montrant des rues de la Longue-Pointe. (photo : Collection Robert Carrière)
Carte montrant des rues de la Longue-Pointe. (photo : Collection Robert Carrière)

Le 16 mai 1903, le journal La Patrie rapporte la vente du lot numéro 402, tout près du fleuve Saint-Laurent. Cet endroit correspond aujourd’hui à une section du parc Pierre-Tétreault.

On y indique que la veuve de Jean-Baptiste Pauzé vend à Charles Masquette et Jean Dupré, deux agents d’immeubles, un lopin de terre du quartier Longue-Pointe. Il est question de se répartir plus précisément d’une partie du lot 402, comprise entre la rue Notre-Dame et le bord de l’eau, avec toutes les bâtisses érigées sur la rue Notre-Dame. La somme demandée est de 50 000 $.

Lorsque l’on regarde la carte ci-jointe, on reconnait facilement la rue Tellier et la rue Notre-Dame, qui sont toujours nommées ainsi aujourd’hui, permettant de mieux nous situer. La carte indique aussi que le lot 402 est non loin de l’intersection de la rue Atala.

Carte montrant des rues de la Longue-Pointe. (photo : Collection Robert Carrière)

Carte montrant des rues de la Longue-Pointe. (photo : Collection Robert Carrière)

En effet, la rue des Ormeaux a été désignée ainsi seulement à partir du 29 mai 1911, en l’honneur de Adam Dollard, sieur des Ormeaux (1635-1660), commandant de la garnison de Ville-Marie.

D’après le Répertoire historique des toponymes montréalais, Dollard a péri au Long-Sault, avec une quinzaine de jeunes Français, en empêchant les Iroquois de tendre une embuscade au coureur des bois Pierre-Esprit Radisson. Ce dernier revenait de la région du lac Supérieur avec un équipage algonquin et 60 canots chargés de fourrures.

Le parc Pierre-Tétreault a été désigné ainsi que beaucoup plus tard, soit en septembre 1966, près de 59 ans après la fondation du village de Tétreaultville par Pierre Tétreault lui-même.

Vos commentaires
loading...