Publicité

Les pistes cyclables à l’ordre du jour

Politique, Transport
La piste cyclable de la rue Notre-Dame, vers le centre-ville. Depuis, on déneige ce tronçon qui fait partie de la route blanche. (photo de Mathieu Séguin, tirée du groupe Facebook Vélo d'hiver)
La piste cyclable de la rue Notre-Dame, vers le centre-ville. Depuis, on déneige ce tronçon qui fait partie de la route blanche. (photo de Mathieu Séguin, tirée du groupe Facebook Vélo d’hiver)

Malgré le verglas et la mauvaise température, plusieurs citoyens ont questionné les élus sur les pistes cyclables dans le quartier, lors de la séance du conseil d’arrondissement du 7 février dernier. Compte-rendu.

Adepte de transport actif et résidant de Mercier-Est, Nickolas Gagnon a posé une question quant à l’enveloppe de 5 M$ prévue au Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2017-2019 pour l’aménagement d’infrastructures au Faubourg Contrecoeur, cet ensemble résidentiel situé au nord du quartier. « Est-ce que ce montant sera utilisé pour aménager la piste multifonctionnelle censée partir du parc Carlos-d’Alcantara pour rejoindre la piste cyclable Jean-Després? », a-t-il demandé. S’il a indiqué que les négociations sont en cours toujours à ce sujet, le maire Réal Ménard a toutefois répondu que cela faisait partie des plans.

Le citoyen a aussi souligné qu’il serait intéressant que la piste ne soit pas qu’une simple bande cyclable, c’est-à-dire un espace réservé sur la rue pour les cyclistes par une bande peinte à même la rue. « Comme la piste sera installée sur la rue Contrecoeur qui est très passante, avec les autobus, les enfants qui se rendent au parc, les familles qui circulent en poussette, il faudrait qu’elle soit protégée. »

Dans la même veine, un autre citoyen du quartier, Daniel Chartier, a souligné le fait qu’il serait intéressant de revoir le tracé de la piste cyclable de la rue Notre-Dame, près des installations du Port, notamment à proximité des rues Frédéric-Chopin et Georges-Bizet. « Il y a certains bouts de la piste cyclable qui longent de très près la rue Notre-Dame. Avec les travaux de réaménagement de la rue Notre-Dame qui sont prévus, on pourrait peut-être en profiter pour revoir le tracé et éloigner les vélos des voitures », a-t-il suggéré.

Mathieu Séguin a aussi souligné le fait que la piste cyclable de la rue Notre-Dame, de St-Clément vers l’ouest, a été déneigée cet hiver. « Nous avons vu que des efforts réels ont été faits à chaque bordée. Par contre, les pistes ne sont pas entretenues entre les chutes de neige », a-t-il constaté. Ce qui cause une accumulation de neige, de glace, etc. « Est-ce que MHM va faire preuve de leadership et utiliser, comme c’est le cas dans certains arrondissements tel que Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, des balais rotatifs et de la saumure pour dégager les voies cyclables l’hiver? »

C’est un entrepreneur privé qui est chargé du déneigement des pistes cyclables, a expliqué le directeur de travaux publics. Il est donc impossible de l’obliger à faire l’achat d’équipement. Toutefois, on a indiqué qu’on s’informera sur les techniques utilisées ailleurs.

Une discussion qui arrive à point nommé, alors que Montréal a été l’hôte du Congrès vélo d’hiver 2017 qui s’est déroulé du 8 au 10 février. De plus, ce n’est pas la première fois que les citoyens revendiquent un meilleur réseau de voies cyclables dans l’Est de Montréal, plus particulièrement dans le quartier. Par exemple, lors du conseil d’arrondissement de décembre dernier, c’est le Collectif en environnement Mercier-Est qui avait déposé un plan de réseau cyclable pour le secteur.

Vos commentaires
loading...