Publicité

Révision de la carte électorale : Bourget inchangé

Politique
Les limites de Bourget demeurent les mêmes dans le nouveau scénario proposé par la Commission de la représentation électorale. (photo : capture d’écran de lacarte.electionsquebec.qc.ca)
Les limites de Bourget demeurent les mêmes dans le nouveau scénario proposé par la Commission de la représentation électorale. (photo : capture d’écran de lacarte.electionsquebec.qc.ca)

Voici ce à quoi pourrait ressembler la carte des circonscriptions électorales lors des prochaines élections provinciales de 2018, sur l’île de Montréal.

Rien ne change dans Bourget, circonscription de Maka Kotto, du Parti québécois.

Voici la nouvelle cartes proposée par la CRE. (photo : capture d'écran du rapport «La carte électorale. À l’image du Québec – Étape II : Proposition révisée de délimitation – Second rapport – Février 2017»)

Voici la nouvelle carte présentée par la CRE. Les différentes couleurs représentent les circonscriptions proposées alors que les lignes rouges indiquent les limites de circonscription actuelle. (photo : capture d’écran du rapport « La carte électorale. À l’image du Québec – Étape II : Proposition révisée de délimitation – Second rapport – Février 2017 »)

L’œil averti remarquera par contre que la circonscription de Sainte-Marie–Saint-Jacques, représentée par Manon Massé de Québec solidaire, n’est plus. Il s’agit ici de quelques-unes des modifications proposées par la Commission de la représentation électorale (CRE), une commission permanente et indépendante, qui a le mandat de faire appliquer la Loi électorale qui encadre le processus de délimitation des circonscriptions.

Suivant la tenue d’auditions publiques dans plusieurs régions du Québec au printemps 2015, la CRE a déposé dans son second rapport sa proposition révisée de délimitation des circonscriptions électorales, hier (7 février), à l’Assemblée nationale.

Nouvelle circonscription de Ville-Marie

Dans un communiqué de presse publié hier après-midi, la CRE et le Directeur général des élections (DGE) expliquaient ce choix de retirer « une circonscription de la région de l’Île‑de‑Montréal afin d’établir un nombre de circonscriptions plus représentatif du poids électoral de cette région dans l’ensemble du Québec ».

En éliminant Sainte-Marie–Saint-Jacques, l’île de Montréal passerait de 28 à 27 circonscriptions. Cette modification viendrait conséquemment modifier les limites de six autres circonscriptions avoisinantes, soit Hochelaga-Maisonneuve, Mercier, Notre-Dame-de-Grâce, Outremont et WestmountSaint-Louis. Cette dernière sera d’ailleurs renommée « Ville-Marie ».

Prochaine étape

L’Assemblée nationale pourra débattre de cette proposition de carte électorale d’ici les cinq jours à venir. Dans 10 jours, la Commission de la représentation électorale pourra établir de manière définitive les nouvelles délimitations.

Suivant cela, la nouvelle carte électorale entrera en vigueur à la fin de la présente législature, autrement dit au moment de la tenue de la prochaine élection générale, dans deux ans.

Vos commentaires
loading...