Publicité

Vague de concours pour découvrir les artisans d’ici

Économie
La fille aînée de Mylène Beauparlant lui donne souvent un coup de pouce, ne serait-que que pour l'inspirer au point de vue design. (photo : Facebook, Louloumini et Minilou)
La fille aînée de Mylène Beauparlant lui donne souvent un coup de pouce, ne serait-que que pour l’inspirer au point de vue design. (photo : Facebook, Louloumini et Minilou)

L’événement Vague de concours, qui met en valeur des artisans du Québec présents sur Facebook, déferlera jusque dans l’Est avec la participation de Louloumini et Minilou, une entrepreneure installée tout près du quartier.

Quand elle a commencé à manier fils, aiguilles et broches à tricoter, il y a cinq ans, Mylène Beauparlant n’aurait jamais cru que son passe-temps se transformerait en entreprise. « Au début, je créais surtout des objets pour ma fille ou de petits cadeaux pour ma famille ou mes amies, comme des coussins d’allaitement », se rappelle cette maman de Mercier-Ouest.

Mais elle a vite constaté l’engouement suscité par ses créations. Lors de son deuxième congé de maternité, elle a décidé de se lancer dans l’aventure en créant Louloumini et Minilou, une boutique en ligne proposant différentes confections de tissus pour toute la famille.

L’entrepreneure a aussi développé une gamme de produits sensoriels pour les enfants ayant des besoins particuliers. Comme, son aînée était très active et parfois anxieuse, elle a été suivie par une ergothérapeute. Ce qui lui a fait découvrir certains accessoires spécialisés, comme des couvertures lestées, c’est-à-dire alourdies. « Le fait d’avoir un certain poids aide l’enfant à dormir. Cela le sécurise. Mais les prix pour ce genre d’articles étaient tellement élevés que j’ai décidé d’en produire moi-même », explique-t-elle.

Des couvertures que Mylène Beauparlant fabrique sur mesure, car il faut respecter certains critères, notamment quant au poids. « Je suggère aussi de consulter un ergothérapeute pour bien utiliser cet accessoire. Par exemple, il ne faut pas le mettre par-dessus de la tête de l’enfant », explique-t-elle. Dans la même gamme, elle a aussi conçu de petits masques pour dormir et des bracelets avec un embout de tissu fait pour être mâchouillé.

Petits jouets, comme des toutous avec housse lavable ou objets du quotidien s’ajoutent aussi à sa production. « J’ai environ 150 produits différents en vente actuellement, et j’ai plusieurs autres idées », s’enthousiasme-t-elle.

Des items confectionnés dans un souci de l’environnement, ajoute Mylène Beauparlant. Par exemple, le sarrasin qui sert de bourre aux toutous, coussins et autres est certifié biologique. La jeune femme récupère aussi la moindre retaille de tissus. « J’ai aussi lancé toute une gamme de produits écologiques et pratiques, comme des protège-dessous ou des lingettes démaquillantes lavables, des sacs à collation ou à sandwichs, etc. »

Depuis septembre dernier, les confections de Louloumini et Minilou sont en vente sur la plate-forme Etsy et accessibles sur Facebook. C’est d’ailleurs via ce média social qu’elle a rejoint Vague de concours, une initiative qui réunit plus de 600 artisans du Québec. Jusqu’au 2 avril, chaque participant organise un concours qui est répertorié sur la page de l’événement. Une façon de faire connaître les talents d’ici, comme Louloumini et Minilou.

Vos commentaires
loading...