Publicité

Foire commerciale : deux fois plutôt qu’une

Économie, Vie de quartier
La rue Hochelaga sera l'hôte non pas d'une mais de deux foires commerciales cet été. (Photo : courtoisie Mélanie Dusseault)
La rue Hochelaga sera l’hôte non pas d’une mais de deux foires commerciales cet été. (Photo : courtoisie Mélanie Dusseault)

Cet été, la rue Hochelaga sera l’hôte non pas d’une seule, mais de deux foires commerciales organisées sous le thème cultures d’ici et d’ailleurs. Une façon d’attirer les clients et de faire découvrir les différents commerçants du quartier.

Ainsi, le premier événement se tiendra le samedi 3 juin prochain et mettra en vedette la culture d’ici, explique Jean-François Beaupré, directeur général de la Corporation d’animation des places publiques (CAPP), principal organisateur de la foire. « Une série de spectacles, d’activités et d’animations culturelles gratuites seront proposés aux gens présents afin de permettre à ceux-ci un accès à la culture sous différentes formes, par exemple en présentant de la musique et des danses traditionnelles d’ici ou des premières nations. »

Si la programmation n’est pas encore entièrement ficelée, il aimerait aussi inviter certains commerçants à revisiter certains classiques d’ici. « Par exemple, on pourrait demander au Viet Grill de créer une poutine! », cite-t-il en exemple.

Une façon de donner le coup d’envoi aux animations estivales qui se dérouleront dans le quartier et qui seront annoncées au cours du mois de mai prochain. D’ailleurs, en se rendant rue Hochelaga au début de juin, les citoyens pourront découvrir – ou redécouvrir – la terrasse collective qui sera installée devant le SÉSAME pour la saison chaude.

Diversité culturelle à l’honneur

La deuxième foire prendra plutôt place le 9 septembre prochain et mettra cette fois de l’avant les différentes couleurs culturelles que prennent les commerces qui se sont installés, depuis quelques années, sur cette artère. « Nous avons remarqué qu’il y avait beaucoup de restaurants exotiques, que ce soit avec l’indien, le mexicain, etc. Nous voulions donc créer un événement multiculturel pour souligner cet apport dans le quartier », souligne pour sa part Jessie Pelchat, agente de développement du territoire chez Solidarité Mercier-Est (SME), un autre organisme qui, avec le PITREM, sont partenaires de l’événement.

Cette foire commerciale permettra donc de mettre en valeur cette diversité culturelle. « Nous désirons coupler les restaurants en combinant un menu culturel à des spectacles-animations selon les régions du monde représentés, comme le Viêt Nam, l’Inde ou Haïti, pour ne nommer que ceux-là. Pour ce faire, plusieurs troupes de danse déambuleront dans la rue et d’autres éléments d’animations s’ajouteront pour créer une ambiance festive à la foire », explique Jean-François Beaupré, dans une note explicative qu’il nous a fait parvenir.

Rappelons que c’est la troisième année qu’une foire commerciale est organisée officiellement, rue Hochelaga. Cette année, l’événement s’étendra de la rue Baldwin à Joffre et sera financé en partie par l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Ces deux foires s’inscrivent d’ailleurs dans une démarche de revitalisation commerciale plus globale de la rue Hochelaga, qui compte plusieurs actions concrètes.

À lire aussi

Vos commentaires
loading...