Publicité

Testament de Azilda Brassard, épouse de PierreTétreault

Histoire
Azilda Brassard, épouse de Pierre Tétreault (photo : Coll. Robert Carrière)
Azilda Brassard, épouse de Pierre Tétreault (photo : Coll. Robert Carrière)

J’ai reçu des documents de la part de M. Gauthier de la rue Pierre de Coubertin, arrière-arrière-petit-fils de Georges Gordon, conseiller du village de Tétreaultville en 1907.

M. Georges Gordon. (photo : Coll. Robert Carrière)

M. Georges Gordon. (photo : Coll. Robert Carrière)

Son épouse, Madame Gordon, était maître de Poste dans les années 1914 jusqu’à vers 1945 rue Hochelaga entre Des Ormeaux et Mousseau, par la suite ce fut M. E Dumoulon. L’adresse en 1919 du « Branch Post Office » était le 4341, rue Honfleur (aujourd’hui Hochelaga). M. Gordon était au 4343 de la même rue.

Il s’agit en fait du testament de Mme Brassard, épouse de Pierre Tétreault, fondateur de Tétreaultville. Deux faits intéressants à noter : la rue Azilda (aujourd’hui Pierre Tétreault) avait été nommée en l’honneur de son épouse et Pierre Tétreault n’a jamais été cultivateur, contrairement à ce que le document peut laisser croire!

Voici le texte du document retranscrit ici :

Testament de Azilda Brassard, épouse de PierreTétreault, cultivateur

L’an 1904, le 22e jour du mois d’avril, devant maître Louis Gaspard Hétu, Notaire public, dans et pour la Province de Québec et résidant et pratiquant au village de Beaurivage de la Longue Pointe, district de Montréal, soussigné et en la présence de Mr. Bernard Bernard, cultivateur de la Longue Pointe, et de Mr Stanislas Delorme, journalier du village de Beaurivage de la Longue Pointe, et tous deux témoins dûment requis pour l’effet des présentes.

A comparu, Dame Azilda Brassard, résidant en la paroisse de la Longue Pointe dite district, épouse de Mr Pierre Tétreault, cultivateur, du même lieu. Laquelle étant saine de corps et d’esprit, mémoire, jugement et entendement, aussi qu’il est apparu aux notaires et témoins soussignés, par son maintient et sa conversation, considérant la certitude de la mort et l’incertitude de son heure, et ne voulant pas en être surprise sans avoir réglé ses affaires temporelles et disposées des biens qu’il a plu à Sieur de lui départir, sans induction ni suggestion de qui que ce soit, a fait dicté et nommé son testament et déclaré ses dernières intentions et volontés, de la manière et ainsi qu’il suit, savoir :

   1— Comme chrétienne je recommande mon âme à Dieu, le suppléant très humblement de me pardonner de mes péchés, de me faire miséricorde, et de me placer un jour au royaume des cieux, au nombre des bienheureux.

   2— Je veux et ordonne qu’avant tout, mes dettes légitimes soient payées et acquittées par mon exécuteur testamentaire ci-après nommé, et les torts par moi faits soient réparés.

   3— La testatrice a ensuite déclaré qu’elle donne et lègue le surplus des biens meubles et immeubles qu’elle délaissera en mourant, à Mr. Pierre Tétreault son époux, qu’elle a fait et constitué son légataire universel pour en jouir et disposer en toute propriété en vertu des présentes.

   4— Je nomme mon dit époux Pierre Tétreault, mon exécuteur testamentaire pour accomplir le présent testament laissant à sa discrétion et générosité, le soin de mes funérailles et de mon inhumation.

   5— Je révoque par le présent, tous autres testaments et codicilles que j’aurais pu avoir fait avant celui-ci auquel seul je m’arrête, comme contenant et exprimant mes dernières intentions et volontés. Dont acte, fait et passé à la Longue Pointe au domicile de ladite testataire sous le numéro trois mille quatre-vingt-quatre des minutes du dit Notaire, le jour mois et aux susdits, et après lecture faite par le notaire soussigné à ladite testatrice, en présence des dits témoins, ladite testatrice à signer avec et en présence des dits notaire et témoins lesquels ont signé immédiatement et après, en présence de ladite testatrice des uns et des autres signés.

Azilda Brassard, Bernard Bernard, Stanislas Delorme, Louis Gaspard Hétu N.P, pour vraies copies de la minute demeurée le recors en l’étude de Maître Gaspard Hétu en son vivant Notaire Public pour la Province du Bas-Canada, maintenant Province de Québec, résidant au village de Beaurivage de la Longue Pointe dans le district de Montréal, vidimée et collationnée par nous Joseph Alfred Beauchamps, Notaire Public pour la Province de Québec soussigné, résidant et pratiquant en la cité de Montréal, cessionnaire des minutes, répertoire et index du dit feu Louis Gaspard Hétu en vertu d’un arrêt de son Gouverneur.

L’enregistrement des lots suivant est radié :

Lot radié par cet acte 400-84.

Lots radiés par cet acte 399-591, 592. Lots radiés par cet acte 399-648, 649. Lots radiés 400-303, 340

Vos commentaires
loading...