Publicité

Des idées plein l’abribus

Environnement
Le "tourni-book" inventé autour de l'abribus situé au coin des rues Joffre et Sherbrooke. (photo : courtoisie CRE-MTL)
Le « tourni-book » inventé autour de l’abribus situé au coin des rues Joffre et Sherbrooke. (photo : courtoisie CRE-MTL)

Arrêts de bus ludiques qui se transforment en coin lecture, jardins verticaux, balançoires, statues géantes : le concours En plus d’attendre le bus a permis de faire le plein d’idées provenant des quatre coins du monde pour réaménager ces espaces urbains trop souvent gris et mornes.

Organisé entre autres par le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), ce concours destiné aux étudiants et aux jeunes professionnels de l’aménagement leur offrait la possibilité de repenser complètement quatre abribus situés rue Sherbrooke, dans Mercier, installés au coin des rues Joffre et de Carignan ainsi qu’aux abords des stations de métro Cadillac et Langelier.

Objectif? Transformer ces endroits forts fréquentés en lieux conviviaux et dynamiques et, du coup, améliorer l’expérience des usagers du transport en commun. « L’idée derrière tout cela, c’est vraiment d’alimenter la réflexion pour faire émerger des concepts qui pourraient guider ensuite l’aménagement de certains arrêts d’autobus », explique Emmanuel Rondia, responsable du projet ILEAU et l’un des organisateurs de l’événement.

Par exemple, le projet primé autour de l’arrêt situé à l’intersection des rues Joffre et Sherbrooke présente le concept du « tourni-book ». Sept cabanes rotatives y sont installées, qui permettent de s’y reposer ou de feuilleter un livre. « Les constructions sont très colorées et ont un toit, ce qui permet de s’y abriter. On peut les tourner pour se mettre à l’abri du vent », décrit le responsable.

D’autres projets qui ont dévoilé au concours le 19 avril dernier font la part belle aux arbres, aux plantations, aux jeux, à l’art, etc. « Nous avons reçu pas moins de 96 propositions provenant de facultés d’aménagement d’une vingtaine de pays à travers le monde, que ce soit d’Afrique, de l’Amérique du Sud ou encore d’Asie », s’enthousiasme Emmanuel Rondia.

Réalisations à venir

Si les idées gagnantes ne sont pas mises en place, le concours aura permis à l’organisme de nourrir sa réflexion pour des projets. « Nous devons maintenant examiner de plus près toutes les propositions, en faire ressortir les principes, les idées et aller rencontrer les différents intervenants, comme la ville de Montréal ou la Société de transport de Montréal, pour voir ce qui pourrait se concrétiser, quelles sont les contraintes techniques, etc. », ajoute-t-il. Mais une chose est sûre, pas question de laisser tous ces plans dans les boîtes.

Cette initiative a été organisée dans le cadre du projet ILEAU, qui tente notamment de diminuer les îlots de chaleur urbaine dans l’Est de Montréal et de favoriser le transport actif. L’utilisation des espaces urbains sous-utilisés, comme les arrêts de bus ou les stationnements, fait donc partie de cette stratégie. La Chaire de recherche de l’Université Concordia IDEAS-BE et la Chaire de recherche de l’Université de Montréal sur les concours étaient également partenaires de cet événement.

En savoir plus
Pour consulter les quatre projets lauréats
Pour consulter l’ensemble des propositions

Vos commentaires
loading...