Publicité

Exclusif: zone commerciale du Faubourg, une annonce bientôt!

Économie
Le changement de zonage devra peut-être impliquer une consultation publique pilotée par l'Office de consultation de Montréal. Ce qui ajouterait de douze à dix-huit mois de délais au développement de la zone commerciale. (photo: Stéphane Desjardins)
Le changement de zonage devra peut-être impliquer une consultation publique pilotée par l’Office de consultation de Montréal. Ce qui ajouterait de douze à dix-huit mois de délais au développement de la zone commerciale. (photo: Stéphane Desjardins)

Le journal de Mercier-Est sur Pamplemousse.ca a appris, il y a quelques heures, que le maire de l’arrondissement de Mercier—Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, fera une annonce bientôt concernant la zone commerciale du Faubourg Contrecoeur.

C’est le maire Ménard lui-même qui a révélé espérer pouvoir faire une annonce avant la Fête nationale, concernant ce territoire stratégique de Mercier-Est. «Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas nuire aux discussions que nous menons encore avec nos partenaires. Tout n’est pas complètement ficelé», a ajouté le maire.

Plusieurs sources très proches du dossier nous ont confirmé, sans vouloir être nommées, que les négociations avec la société Sobey’s, propriétaire du terrain, avancent rondement. Sobey’s mène de front trois dossiers d’épiceries à être implantées au cours des prochains mois dans l’arrondissement: dans la zone commerciale du Faubourg Contrecoeur, dans le futur développement de Cour de voirie Honoré-Beaugrand, et dans la phase II du projet de maison de retraite Elogia, du groupe Maurice, rue Sherbrooke angle l’Assomption. Le groupe Maurice érige actuellement Station Est, une résidence située dans le Faubourg Contrecoeur, entre les rues Sherbrooke et Marie-Ange-Bouchard, juste en face de la future zone commerciale.

Le maire Réal Ménard espère pouvoir faire une annonce avant la Fête nationale. (Photo: Stéphane Desjardins)

M. Ménard a réitéré aujourd’hui la nécessité de changer le zonage du Faubourg: «Elle ne correspond plus aux besoins de la population.» (v. notre autre texte sur le sujet) Ce changement qui nécessitera des séances menées par l’Office de consultation publique de Montréal, puis une adoption par le conseil de ville. Une démarche qui ajoutera de 12 à 18 mois de délais avant que le chantier puisse être lancé.

La zone commerciale devait être livrée il y a plusieurs années. Mais un imbroglio juridique entre la Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM), l’arrondissement et le promoteur du Faubourg, le Groupe Catania, suivi de la faillite de ce dernier, sur fond de scandale politique qui a fait surface à la commission Charbonneau et durant un procès qui se déroule depuis quelques mois en Cour supérieure, a retardé son développement, au grand dam de la population du quartier. Celle-ci a maintes-fois exprimé son désir d’avoir un supermarché d’alimentation ainsi que des magasins spécialisés à moyenne surface (Première Moisson, SAQ, cafés), ce que ne permet pas le zonage actuel, qui prévoyait des commerces de proximité à petite surface.

Il y a presque un an, les élus Réal Ménard et Richad Celzi, conseiller de Tétraultville, annonçaient le règlement du litige entre le promoteur et les autorités et le redémarrage du dossier, entre les mains de la SHDM, Sobey’s et le Groupe Maurice. Ils ont publiquement promis d’accélérer le développement, dans la mesure du possible. Depuis, on a appris que les autorités étudient l’implantation d’un CPE et même d’une école, juste au sud du parc Carlos-d’Alcantara. La SHDM a aussi relancé les projets de deux tours de condos sur Contrecoeur, de part et d’autres de la rue Myra-Cree, dont le chantier doit débuter incessamment.

Une annonce en juin de la part des élus concernant la zone commerciale pourrait confirmer que l’arrondissement, la SHDM et Sobey’s se seraient entendus sur un projet de développement. Ce qui permettrait de lancer le processus de consultation publique. Si ce scénario s’avère, on ne verrait toutefois pas la machinerie lourde s’activer sur le terrain avant l’été prochain, selon un scénario optimiste.

Vos commentaires
loading...