Publicité

La Fête des lettres et des mots : Un succès!

Éducation, Vie de quartier
Parents et enfants s'étaient données rendez-vous, le 9 mai dernier, pour la Fête des lettres et des mots. (photo : Anne-Marie Tremblay)
Parents et enfants s’étaient données rendez-vous, le 9 mai dernier, pour la Fête des lettres et des mots. (photo : Anne-Marie Tremblay)

L’intérêt pour la Fête des lettres et des mots ne se dément pas, si l’on en juge le nombre de participants, petits et grands, qui étaient réunis pour cette huitième édition, le 9 mai dernier à la bibliothèque Mercier.

Ça grouillait d’activités lors de notre passage à l’événement. Activité de pêches aux mots dans une petite piscine, bricolage, confection de colliers, jeux de société, coloriage, lecture : il ne manquait pas d’activités pour les quelque 150 participants, des enfants de 0 à 5 ans provenant des familles ou des garderies du quartier. « Cet événement permet à la fois de démystifier la bibliothèque de créer un rapport positif avec cet endroit, tout en offrant des activités ludiques, mais éducatives », explique Ganaëlle Roberge.

L’intervenante en éveil à la lecture, l’écriture et au langage de la Maison des familles de Mercier-Est avait d’ailleurs revêtu le costume de Grelotte pour l’occasion, ce personnage clownesque, bien connu des enfants. « Ce matin, j’ai lu deux contes avec eux, sur une note rigolote. Il fallait voir leurs yeux s’allumer quand j’ai sorti ma valise magique, où se cachent mes histoires. Plusieurs d’entre eux connaissaient d’ailleurs la formule pour l’ouvrir! » Deux autres histoires animées étaient aussi à l’horaire, présentées cette fois par Rosette d’Aragon.

Sous ces aspects festifs, l’événement cache toutefois un important aspect pédagogique. Car plus on met tôt les enfants en contact avec la lecture, plus on améliore leurs chances de réussir à l’école. « La journée s’inscrit donc dans une optique de préparation vers le scolaire, par la lecture, mais aussi par toutes sortes d’activités de motricité fine, comme du bricolage », explique l’intervenante. C’est aussi une bonne façon de démystifier la bibliothèque et d’y créer un rapport positif avec l’enfant et les livres, explique aussi Ganaëlle Roberge.

Du plaisir au rendez-vous

Malika Messaoudi, responsable en service de garde du quartier,  ne manquerait pas la Fête des lettres et des mots pour tout l’or du monde. « On a vraiment besoin de cela! », s’exclame-t-elle. Une façon de briser l’isolement dont les éducatrices sont parfois victimes, travaillant chacune chez elle. « Cela crée des liens entre nous, en plus de nous offrir l’occasion de faire une activité gratuite avec les enfants. » Les petits peuvent aussi socialiser en dehors de leur cercle habituel.

Une bouffée d’air frais, alors que les ressources allouées aux garderies en milieu familial sont plus modestes qu’en installation, ajoute l’éducatrice. Ce genre d’activité gratuite s’insère donc parfaitement dans l’horaire.

Si elle fréquente régulièrement la bibliothèque et la Maison de la culture avec son groupe, Malika Messaoudi espère que les parents feront ensuite de même avec leurs rejetons, revenus enchantés de leur journée. « Certains parents sont moins fortunés. C’est intéressant pour eux de savoir qu’il y a toute une programmation gratuite pour les familles, et ce, près de leur maison. »

La Fête des lettres et des mots est organisée par plusieurs organismes du quartier, soit le CPE du Dolmen, la Maison des Familles de Mercier-Est, les Loisirs Ste-Claire, la Bibliothèque Mercier et le Centre Tétreaultville, qui fournit une quinzaine de bénévoles pour l’événement. La Fête des lettres et des mots fait la promotion de l’éveil à la lecture et à l’écriture chez les enfants 0 à 5 ans et leur famille afin qu’ils se familiarisent avec le monde des livres et de l’écriture.

Vos commentaires
loading...