Publicité

Bientôt la fin des classes… et le début des travaux

Éducation
L'école Sainte-Claire. (photo: Stéphane Desjardins - Archives Pamplemousse.ca)
L’école Sainte-Claire. (photo: Stéphane Desjardins – Archives Pamplemousse.ca)

La fin de l’année scolaire approche. La fin des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale aussi. Et le ministre Sébastien Proulx a réalisé un blitz d’annonces en éducation ces dernières semaines.

Pas plus tard qu’hier, le gouvernement du Québec annonçait une aide financière de 400 millions $ aux commissions scolaires pour la réalisation de projets d’agrandissement et de construction d’écoles au courant de l’année 2017‑2018.

Sans préciser lesquels pour le moment, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) indique que 41 projets sont déjà autorisés et seront réalisés dès cet été.

En mars dernier, le ministre de l’Éducation annonçait également que plus de 655 millions $ allaient être consacrés à la rénovation des écoles du Québec. Si la saison des travaux de l’été 2017 a été officiellement lancée il y a de ça plus de deux mois, les informations précises concernant les sommes qui seront allouées à chaque école par région sortent au compte goûte. On sait par contre que la Commission scolaire de Montréal (CSDM) aura droit à 128 millions $ pour la réalisation de 170 projets.

Rappelons cependant que deux projets ont été dévoilés l’automne et l’hiver dernier dans Mercier-Est : la reprise de l’ancienne école située au 3075, avenue Lebrun, pour y aménager quatorze classes et un gymnase qui se grefferont à l’école Sainte-Claire (3,7M$) et les 35 millions annoncés pour la construction d’une nouvelle école spécialisée qui permettra de concentrer les activités de l’école Irénée-Lussier en un seul établissement (l’école est actuellement répartie en trois annexes, dont une se trouve dans le quartier).

Car, on le sait, les écoles du quartier ont besoin d’amour (comme c’est le cas de 90 % des bâtiments de la CSDM qui sont considérés comme étant en « mauvais » ou en « très mauvais » état).

Le Journal de Mercier-Est a d’ailleurs épluché la liste rendue publique des données portant sur l’état physique des bâtiments des écoles du Québec. Voici la situation concernant les écoles du quartier (certaines données n’étaient pas disponibles).

Nom de l’école Adresse Valeur de remplacement (M$) Indice de vétusté (%) État
Primaires
Philippe-Labarre 3125, avenue Fletcher 6,8 75,78% Très mauvais
Armand-Lavergne 2600, avenue Fletcher 6,3 97,26% Très mauvais
Saint-Justin 5005, rue Mousseau 6,2 71,00% Très mauvais
La Vérendrye 3055, rue Mousseau 6,7 65,42% Très mauvais
Sainte-Claire 8500, rue Sainte-Claire S.O. S.O. S.O.
Sainte-Louise-de-Marillac 8100, rue de Marseille 2,4 23,90% Mauvais
Saint-François-d’Assise 2150, rue Liébert 9,6 39,71% Très mauvais
Boucher-De La Bruère 7760, rue La Fontaine 7 65,81% Très mauvais
Secondaires
Louise-Trichet 2800, boulevard Lapointe S.O. S.O. S.O.
Académie Dunton 5555, rue De Boucherville 9,8 40,69% Très mauvais
Irénée-Lussier, annexe 2205, rue Mousseau S.O. S.O. S.O.
la Lancée 8147, rue Sherbrooke Est S.O. S.O. S.O.
Adultes
Centre Tétreaultville 8300, rue De Teck S.O. S.O. S.O.
Vos commentaires
loading...