Publicité

La Cité de la logistique : un plan particulier d’urbanisme est nécessaire

Communiqués
Le maire de l'arrondissement, Réal Ménard. (photo : Mélanie Dusseault, courtoisie arrondissement MHM)
Le maire de l’arrondissement, Réal Ménard. (photo : Mélanie Dusseault, courtoisie arrondissement MHM)

Lors d’une rencontre organisée par le maire Ménard le 18 mai dernier où étaient présents des représentants de Mobilisation 6600, du Collectif en environnement Mercier-Est (CEM-E) et de Solidarité Mercier-Est, ce dernier a admis qu’aucune étude globale sur les impacts à moyen et long termes du développement projeté n’a été effectuée. «Cette admission nous apparaît inquiétante. Elle signifie que les autorités publiques donnent carte blanche aux promoteurs en faisant fi des répercussions potentielles de ce projet sur les quartiers environnants comme l’augmentation du camionnage, la pollution atmosphérique et, plus généralement, la détérioration de la qualité de vie. Cela n’est pas acceptable.» avance Raymond Moquin, président du CEM-E.

Lorsque M. Jean Lapointe du CEM-E a questionné le maire sur la pertinence d’accueillir toutes les catégories d’entreprises, même celles pouvant présenter un risque pour la santé ou la sécurité des résidants comme les entrepôts frigorifiques, M. Ménard a évoqué pour la première fois qu’il pourrait être souhaitable de resserrer la réglementation de l’arrondissement afin de permettre une sélection des entreprises souhaitées sur le territoire par un comité d’harmonisation. Cela démontre la pertinence d’adopter un Plan particulier d’urbanisme (PPU) pour le secteur, ce à quoi s’est toujours refusé le maire jusqu’à maintenant.

« La réalisation d’un PPU pour le secteur de la Cité de la logistique est une revendication des citoyens formulée depuis longtemps. Nous espérons donc que le maire fera une annonce dans ce sens » conclut M. Lapointe.

Source : CEM-E

Vos commentaires
loading...