Publicité

Le Faubourg Contrecoeur se développe

Immobilier, Transport
La future phase V comptera 95 unités sur six étages. (Photo: Google)

Le chantier de la phase V des condos sera lancé sous peu, de même que plusieurs autres développements cet été.

La Société d’habitation et de développement de Montréal (SHDM) confirme que le chantier de la phase V des condos sera lancé cet été, probablement en juillet. L’organisme s’attend à recevoir son permis pour lancer le chantier. L’entrepreneur sera la firme SEC Merlin Contrecoeur et la firme EBC a été choisie comme constructeur. C’est cette dernière qui érige Station Est, pour le Groupe Maurice, à quelques dizaines mètres au sud.

L’érection de la phase V arrive avec un peu de retard. L’immeuble en béton, de 6 étages, comptera 95 unités et des ascenseurs. La majorité des unités aura deux ou trois chambres. Il sera érigé rue Contrecoeur, au nord de Myra-Cree, en partie devant le parc Carlos-d’Alcantara. Actuellement, le terrain permet d’apercevoir les cours des condominiums au crépi bleu caractéristique de la rue Gabrièle-Frascadore.

Le chantier de la phase VI se fera encore attendre. Son lancement dépendra de la performance des ventes de la phase V. Les deux phases seront développées dans le cadre du programme Accès Condo, qui permet surtout à des premiers acheteurs, notamment de jeunes familles, d’accéder à la propriété. La Phase VI, la dernière concernant l’érection de copropriétés dans le Faubourg, sera érigée juste au sud, rue Contrecoeur, entre Myra-Cree et de Grosbois.

Le pavage sera complété

Des sources au sein de l’arrondissement ont confirmé que Montréal procédera à la pose de la deuxième couche de pavage partout dans le Faubourg où elle est encore absente. Plusieurs trottoirs seront ajoutés au sud, rues Marie-Ange-Bouchard et Duchesneau, ainsi qu’au nord, rues Limoilou, Amulette-Garneau et Eugène-Achard. Ce qui permettra le pavage d’une première couche de bitume. L’opération pavage est promise d’ici la fin de l’automne, mais aucune date n’est avancée.

Le prolongement de la rue d’Anjou, en passage piétonnier, est également à l’agenda, entre Anne-Courtemanche et Eugène-Achard. Le constructeur Laurendeau ayant complété les dernières résidences jumelées dans ce secteur, la Ville peut désormais aménager ce lien piétonnier et cyclable. Aucune date n’est encore fixée pour ces travaux.

Ça se construit toujours

Rue Duchesneau, au sud de la rue de Grosbois, Laurendeau poursuit la construction de maisons jumelées. Comme cette rue ne débouchera jamais sur la rue Sherbrooke, le constructeur attend d’obtenir ses permis pour ériger les dernières maisons jumelées du secteur, au sud de la rue Marie-Ange-Bouchard. À cet endroit, la rue se terminera par un tourne-bride à proximité du stationnement de l’édifice de la CSQ. Au sud, le terrain qui appartient à Catania, ne comportera aucun lien piétonnier ou cyclable. La Ville se refuse à l’acquérir, jugeant le projet hors de prix.

Dans l’extrême nord du Faubourg Contrecoeur, sur les 200 maisons jumelées et unifamiliales prévues, il en reste un peu plus de 60 à construire. La plupart des permis ont été accordés pour la construction des maisons jumelées prévues du côté ouest de la rue Eugène-Achard. Ce qui scelle l’abandon du projet de l’arrondissement d’Anjou d’une rue entre Eugène-Achard et l’avenue de la Vérendrye. Des maisons jumelées et un petit lien piéton et cyclable sont prévus sur ce site. Les maisons seront peut-être complétées avant la fin de l’année. Le projet de lien cyclable dans ce secteur, qui permettrait de relier le Faubourg à la place Chaumont, serait compromis selon des sources.

Plusieurs maisons unifamiliales ont été construites ces derniers mois sur les rues de Limoilou et Amulette Garneau, au nord de Robitaille. Plusieurs permis de construction ont été accordés ces dernières semaines dans ce secteur, où trois promoteurs sont actifs, notamment Construction Royale, qui multiplie les chantiers depuis quelques mois.

Circulation

Les citoyens de la rue Eugène-Achard, entre Robitaille et Rousseau, se plaignent de l’augmentation de la circulation entre Robitaille et Rousseau. Ce trafic proviendrait majoritairement du Faubourg Contrecoeur, pour aller vers le nord, vers les rues des Ormeaux et le boul. Métropolitain.

D’autre part, de nombreux citoyens se plaignent de l’absence de panneau d’arrêt sur Contrecoeur, angle de Grosbois. L’intersection compte un arrêt d’autobus. Les piétons ne s’y sentent pas en sécurité. L’arrondissement refuse d’y implanter un arrêt, prétextant les normes qui rejettent les arrêts trop rapprochés. Un autre panneau d’arrêt est situé à une quarantaine de mètre au sud, angle Marie-Ange-Bouchard, à proximité de la future résidence pour aînés, Station Est.

Vos commentaires
loading...