Publicité

Une foire commerciale sous les nuages

Économie
La chasse-balcon était sur place, histoire de réchauffer l'atmosphère avec ses airs traditionnels, ses danses et ses chansons à répondre. (photo : Anne-Marie Tremblay)
La chasse-balcon était sur place, histoire de réchauffer l’atmosphère avec ses airs traditionnels, ses danses et ses chansons à répondre. (photo : Anne-Marie Tremblay)

Alors qu’une Société de développement commercial (SDC) s’apprête à voir le jour dans Mercier-Est, les commerçants et organismes communautaires du quartier ont bravé la mauvaise température pour s’installer sur le trottoir, le 3 juin dernier, le temps d’une foire commerciale.

« C’est certain que la pluie en avant-midi ne nous a pas aidé à attirer les foules, mais nous n’avons pas le contrôle là-dessus. Et on a déjà commandé le beau temps pour notre prochain événement du 9 septembre! », lance avec humour Jean-François Beaupré, directeur général de la Corporation des places publiques (CAPP), un des organismes derrière l’organisation. En effet, une deuxième foire est prévue, cette fois sous le thème « cultures d’ailleurs », cet automne.

Une première pour cet événement, qui en est officiellement à sa troisième édition. « En fait, nous avions organisé un premier événement il y a quatre ans, mais de plus petite envergure, dans le cadre du Park(ing) day. Depuis, nous constatons que, année après année, les commerces se montrent de plus en plus intéressés, explique Geneviève Dufresne, agente de développement du territoire chez Solidarité Mercier-Est (SME), qui organise aussi le tout, avec le PITREM. Pour cette édition, plus de 40 commerçants et organismes communautaires ont répondu présents, soit plus que l’an dernier. »

Un pas dans la bonne direction, estime Réal Ménard, qui a sillonné la rue Hochelaga, fermée à la circulation entre Baldwin et Joffre, durant l’après-midi. « Nous sommes très contents d’appuyer cet événement qui permet, pour une troisième année, de piétonniser temporairement la rue Hochelaga. Mais il faut continuer, car ce n’est qu’une étape pour améliorer l’avenir de cette artère commerciale », a expliqué le maire de l’arrondissement qui a supporté financièrement l’organisation de la foire.

La création d’une SDC à l’ordre du jour

Un autre geste sera posé en ce sens au conseil d’arrondissement, ajoute-t-il. En effet, à l’ordre du jour de la séance du 6 juin, l’arrondissement officialisera une requête pour la constitution de la « Société de développement commercial Hochelaga-Tétreaultville ». Une demande qui émane du milieu depuis longtemps (voir notre autre article à ce sujet).

Pour sa part, SME a aussi multiplié les gestes concrets pour insuffler du dynamisme à cette artère commerciale via la zone de revitalisation urbaine intégrée (RUI), avec l’inauguration, entre autres, d’une terrasse collective située devant le SÉSAME et, d’ici 2018, d’un deuxième équipement du genre. Une série d’actions seront également menées cet été ou dans les mois à venir, comme l’installation d’une colonne Morris, le verdissement de carrés d’arbres et l’amélioration des placettes publiques de la rue Hochelaga.

Quelques images et nouvelles des commerçants:

En savoir plus

6 actions pour revitaliser Hochelaga
Primeur : premier pas pour la création d’une Société de développement commercial
Le festival Tétro Gourmand se prépare
Le Sésame ouvrira maintenant le samedi

 

 

 

Vos commentaires
loading...