Publicité

Voir grand quand on est petit

Éducation, Vie de quartier
Naïma, 10 ans, fait partie des six participants du quartier à la Grande journée des petits entrepreneurs qui se déroulera le 17 juin prochain. (photo : courtoisie)
Naïma, 10 ans, fait partie des six participants du quartier à la Grande journée des petits entrepreneurs qui se déroulera le 17 juin prochain. (photo : courtoisie)

Le 17 juin prochain, des milliers d’enfants installeront des entreprises d’un jour sur la devanture de leur maison, lors de la Grande journée des petits entrepreneurs. Mercier-Est ne fera pas exception, alors que cinq jeunes comme Naïma, 10 ans, qui rêve d’ouvrir sa propre pâtisserie, tiendront kiosque.

La jeune fille a vraiment eu la piqûre pour les affaires l’an passé alors qu’elle participait à l’événement pour la première fois. « Durant la journée, elle est vraiment passée par toute la gamme des émotions, fébrilité, découragement, adrénaline, fierté. Elle a fini par vendre les 250 biscuits qu’elle avait préparés, alors que nous n’étions pas sur une rue très passante.  Dès le lendemain, elle s’est mise à penser à sa prochaine participation, à ce qu’elle voulait apporter comme améliorations », raconte Véronique Lecours, maman de la cuisinière en herbe.

Cette année, la jeune fille voit plus grand, alors qu’elle installera la mini-boutique « Chez Nana » juste devant la Boucherie AAA Gourmet, rue des Ormeaux, le 17 juin prochain.  Pour y arriver, sa mère et elle ont donc lancé une campagne de sociofinancement qui leur a permis de récolter 350$. Un montant qui servira, entre autres, à imprimer une bannière et à louer du matériel comme des présentoirs, une cloche à gâteau, etc.

Une façon pour Véronique Lecours d’enseigner à sa fille une autre facette du monde des affaires. « Quand on a une entreprise, il faut souvent essayer de se trouver des sources de financements comme du love money », lance la résidante de Mercier-Ouest. La jeune pâtissière s’est donc présentée dans une vidéo, en plus d’être passée à CIBL pour vendre son projet.

Une passion transmise de mère en fille

Mais ce n’est pas d’hier que la jeune fille qui s’installera dans le quartier pour la journée, s’intéresse à la cuisine. Naïma a été élevée dans les odeurs de pâtisserie, alors que sa mère a lancé sa propre entreprise, les Biscuits Sug’Art. « Elle a toujours baigné là-dedans. Je pense qu’elle avait trois ans quand je lui faisais goûter mes différents produits », se souvient Véronique Lecours. Pas étonnant qu’à 10 ans, la fillette soit capable de concocter plusieurs recettes de A à Z.

Au moment de l’entrevue, Naïma était d’ailleurs derrière les fourneaux, en train de préparer des mini-pains aux bananes. Ils feront partie de la liste des produits en vente le 17 juin, avec différentes sortes de biscuits et de granolas.  « Mais, ce que je préfère, ce sont vraiment les brownies qui sont faits avec des pépites de chocolat au lait et des morceaux de chocolat blanc », lance-t-elle.

Et surtout, elle rêve maintenant d’étudier en cuisine, que ce soit ici ou encore en France. « J’aimerais garder une partie de l’argent que je vais faire pour mes études et j’aimerais ensuite ouvrir ma propre pâtisserie », rêve la jeune fille.

Un circuit dans Mercier-Est

C’est justement pour encourager les futurs entrepreneurs qu’a été lancée la Grande journée des petits entrepreneurs, qui en est à sa quatrième édition. L’an passé, 3000 jeunes de 5 à 12 ans avaient participé à l’aventure. Un peu à l’image des stands de limonade, les jeunes sont invités à installer un kiosque sur la devanture de leur maison ou encore devant un commerce, comme c’est le cas pour « Chez Nana ».

Dans le quartier, plusieurs enfants deviendront entrepreneurs d’un jour, le 17 juin prochain. C’est le cas d’Estéban Fleury, huit ans, qui participera pour une troisième année. « Les biscuits Miam-Miam » prendront place directement devant la boutique Planète Jeux, rue Notre-Dame. « J’aime vendre mes biscuits et j’ai appris plein de choses en faisant cette journée », raconte-t-il. Le jeune homme a, entre autres, travaillé ses mathématiques!

Les gourmets pourront ensuite faire un saut chez « Choco-Frédo » et la « Cookinerie », où Frédérik et Anaïs proposeront une série de douceurs dans leurs deux magasins d’un jour qui seront installés au 2715, rue Aubry. « Limonade et pommes d’amour » s’ajoute aussi au circuit, alors que Jeanne et Florence s’installeront sur la rue Bellerive, un peu à l’ouest de Duchesneau. Pour conclure la tournée, rendez-vous aux «Sucreries de Flo-Flo » pour vous sucrer le bec avec Florence, 7 ans, au 8628, rue Hochelaga.

En savoir plus
La Grande journée des petits entrepreneurs
Le 17 juin 2017

Vos commentaires
loading...