Publicité

Zone commerciale du Faubourg: 100 000 pieds carrés de commerces

Économie
Près de 200 personnes ont assisté à la réunion d’hier sur le développement de la zone commerciale du Faubourg Contrecoeur. (Photo: Stéphane Desjardins)

La future zone commerciale du Faubourg Contrecoeur, un projet évalué à 40 M$, comprendra 100 000 pieds carrés d’espace commerciaux répartis sur une douzaine de bâtiments et 300 places de stationnement.

Hier soir, Sobeys a présenté son projet d’aménagement de la zone commerciale lors d’une assemblée organisée par les élus de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Comme nous l’écrivions en primeur la semaine dernière, Sobeys prévoit l’implantation d’un supermarché IGA de 42 000 pieds carrés, dont le toit sera verdi, qui comprendra aussi une boutique d’aliments naturels Rachelle-Béry, ainsi qu’une station-service Shell comprenant trois pompes et un dépanneur. Le supermarché sera le commerce d’attraction et se situera tout au nord de la zone commerciale, à proximité du futur CPE Bilbo, dont l’annonce de la vente du terrain a été confirmée hier. Ce futur CPE sera érigé juste au sud du parc Carlos-d’Alcantara. La station Shell sera quant à elle située rue Sherbrooke, angle Contrecœur, pour confiner le trafic plus dense sur Sherbrooke. Sobeys contrôle le réseau Shell au Québec et offre des promotions croisées dans ses épiceries IGA.

Sobeys négocie activement avec McDonald’s Canada pour l’implantation d’une franchise rue Sherbrooke, à l’est, en bordure des terrains de la carrière Lafarge. L’entente n’est pas encore signée, mais elle semble acquise. Pour le reste, Sobeys a confirmé mener des discussions avec la Société des alcools du Québec (SAQ) et Dollorama. Plusieurs bannières de pharmacies sont aussi intéressées à s’établir sur le site, ce qui a laissé le public songeur : il y aurait quatre pharmacies dans un rayon de 500 mètres (deux sur Sherbrooke, une autre dans le futur complexe pour retraités Station Est, juste en face de la zone commerciale, et une autre prévue dans cette zone).

Guy Héroux, directeur de l’immobilier chez Sobeys. (Photo: Stéphane Desjardins)

Sobeys a prévu l’implantation de deux restaurants avec terrasses qui donneraient sur la rue Contrecœur, à la hauteur de la rue Marie-Ange-Bouchard. « On parle de restaurants avec service, pas de la restauration rapide. Nous n’avons pas encore entamé de discussions avec de futurs restaurateurs », a confirmé Guy Héroux, directeur de l’immobilier chez Sobeys. Une place est prévue devant le supermarché IGA, qui permettra la tenue de marchés saisonniers. Un lien piéton couvert sera aussi aménagé le long de Contrecœur, vers le sud, jusqu’à la rue de Grosbois, pour permettre aux aînés de la future résidence Station Est, qu’érige actuellement le Groupe Maurice, de faire leurs courses à pied.

La zone commerciale comprendra une douzaine de bâtiments et une vingtaine de locaux. Les espaces varieront de 1000 à 9000 pieds carrés.

Le plus vert possible

Sobeys a longuement négocié avec les élus et les fonctionnaires de l’arrondissement pour proposer un projet le plus écologiquement acceptable possible. La Ville de Montréal doit composer avec le phénomène des îlots de chaleur. Et la population de l’est de la métropole est aux prises avec de graves problèmes de santé pulmonaire.

« Nous avons choisi d’aligner les édifices le long de la rue Contrecœur et au fond du terrain, à l’est, pour que le stationnement, au centre de la zone, soit dissimulé à la vue des résidents, a expliqué Anne-Claire Lefebvre, directrice de projet chez Fahey et associés, une firme de consultation en urbanisme et architecture du paysage. Les trottoirs seront partout élargis et encadrés par des espaces verdis, il y aura plusieurs placettes, et la circulation des camions sera confinée à un chemin réservé, le long de la carrière. Pour diminuer le bruit, le quai de chargement du supermarché sera intégré au bâtiment et les déchets seront confinés à des conteneurs semi-enfouis, pour contrôler les odeurs. »

Anne-Claire Lefebvre, de la firme d’urbanisme Fahey. (Photo: Stéphane Desjardins)

La piste cyclable initialement prévue sur la rue Contrecœur sera plutôt située entre les bâtiments et le trottoir, ce qui a déplu à au moins un spécialiste de la question, qui assistait à la rencontre d’hier. Il y aura des supports à vélo devant chaque bâtiment. Le stationnement sera entièrement verdi et la canopée occupera 40 % de l’espace. Il y aura donc beaucoup d’arbres sur le site. Sobeys a prévu des toits blancs pour les édifices, le supermarché aura un toit végétalisé, l’éclairage sera au DEL et il y aura un système de récupération des eaux de ruissellement, pour alimenter les espaces verdis. Le stationnement de longue durée sera interdit et le camionnage confirmé à la rue Sherbrooke.

« La phase de construction générera une centaine d’emplois. Nous nous attendons à ce que la zone commerciale permette la création de 400 emplois à temps plein et partiel une fois tous les espaces commerciaux loués, a révélé M. Héroux. La zone améliorera le commerce de proximité et la mixité fonctionnelle du quartier. » Lorsque le supermarché IGA ouvrira ses portes dans la zone commerciale, le marché Tradition qu’opère Sobeys à titre de locataire, situé tout près sur la rue Sherbrooke, fermera ses portes.

Voici la présentation de la firme Sobeys. Veuillez noter qu’il s’agit d’un projet et que certaines données peuvent changer en fonction de l’évolution politique et commerciale du dossier.

Vos commentaires
loading...