Publicité

Parents-relais recherchés!

Vie de quartier
Rouba Hamadi, du CJE et Juliette Grosse de la Maison des familles recherchent des volontaires pour le projet Parents-Relais. (photo : Anne-Marie Tremblay)
Rouba Hamadi, du CJE et Juliette Grosse de la Maison des familles recherchent des volontaires pour le projet Parents-Relais. (photo : Anne-Marie Tremblay)

Envie de donner au suivant en devenant un ambassadeur du quartier auprès des autres parents de Mercier-Est? C’est ce que propose Parents-relais, une initiative originale mise sur pied par la Maison des familles et le Carrefour jeunesse-emploi (CJE) Mercier.

La formule, importée d’Europe et implantée ailleurs à Montréal, est relativement simple. Il s’agit de former des parents comme « ambassadeurs » de Mercier-Est qui iront à la rencontre de papas et de mamans, sur le terrain. « Par exemple au parc, ces parents-relais vont amorcer la discussion avec les autres et parler avec eux des différentes ressources disponibles. C’est quelque chose qui se fait déjà naturellement quand les gens se rencontrent », explique Juliette Grosse, travailleuse de milieu à la Maison des familles de Mercier-Est.

Une façon d’atteindre certaines personnes qui ont besoin d’un coup de pouce, mais qui ne savent pas nécessairement vers qui se tourner. « Plusieurs parents vivent de l’isolement, soit parce qu’ils se retrouvent seuls pendant leur congé parental, parce qu’ils viennent de déménager dans le quartier ou encore parce qu’ils débarquent d’un autre pays », illustre pour sa part Rouba Hamadi, agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse au CJE. Ce sont ces gens, qui pourraient passer à travers les mailles du filet, qu’on veut rejoindre avec ce projet.

Les parents-relais, en plus de créer des liens avec ces parents isolés, peuvent jouer différents rôles : références, accompagnement, présentation des ressources existantes, etc.  Une façon aussi de multiplier l’impact du travail de terrain. « Le territoire de Mercier-Est est grand et il est difficile de rejoindre tout le monde. Je n’arrive pas à être présente partout. Cela nous permettra donc de miser sur les forces de la communauté », indique Juliette Grosse. Bien entendu, ces participants ne se substitueront pas à l’intervenante, mais ils l’épauleront dans son boulot. Ce qui aura, espère-t-on, un effet multiplicateur.

Volontaires recherchés

Ainsi, les parents qui accepteront de jouer ce rôle devront s’engager sept heures par semaine, de septembre à juin. En contrepartie de ce volontariat, ils auront droit à une formation chaque mardi qui touchera tant les aspects sociaux de leur mission que le volet d’insertion socioprofessionnelle. « Par exemple, nous allons visiter ensemble les différentes ressources du quartier, mais aussi offrir des formations sur les limites de l’intervention, l’art de boucler son budget ou encore démystifier les préjugés quant à la direction de la protection de la jeunesse », explique Rouba Hamadi. Aide à la préparation du CV et à la recherche d’emploi, cours d’anglais et d’informatique ou atelier pour apprendre à manier la caisse enregistreuse feront aussi partie du programme.

« Nous ne recherchons pas nécessairement des gens qui veulent retourner en emploi immédiatement après le projet, mais des parents qui ont envie de se remettre dans le bain tranquillement, ajoute-t-elle. Et plusieurs des formations offertes peuvent être utiles, que ce soit du point de vue professionnel ou personnel. »

Les deux organismes sont donc en pleine campagne de recrutement pour ces volontaires, qui devront offrir sept heures de leur temps par semaine. En plus de rechercher des parents, les responsables veulent dénicher des gens ayant envie de prendre le relais. « C’est sûr que nous cherchons un profil particulier de personnes, qui sont motivées à s’engager dans ce projet, qui sont capables d’aider les autres, qui sont autonomes et qui souhaitent redonner à leur communauté », précise Juliette Grosse.

En bref

Parents-relais – Programme de volontariat pour les parents de Mercier-Est
Pour participer, il faut être disponible 7 heures par semaine, de septembre à juin.
Les personnes intéressées peuvent faire parvenir leur candidature à [email protected] ou à [email protected] Ils peuvent aussi communiquer au 514-354-6044 pour plus d’informations.

Vos commentaires
loading...